Retour à l'accueil

Occultation de l'Amas des Pléiades par la Lune, le 07 Août 2007

 

 

L'occultation des étoiles principales de l'amas ouvert des Pléiades par la Lune, le 07 Août 2007

 

De par sa position dans le ciel, à seulement 4 degrés de l'écliptique, l'amas de Pléiades est souvent occulté par la Lune et les planètes se glissent régulièrement à proximité du célèbre astérisme, le traversant même parfois. Bien que ces rapprochements soient visibles à l'oeil nu, le spectacle prend toute son ampleur au moyen de jumelles ou à l'oculaire d'un instrument d'observation même modeste.

 

Le 07 Août 2007, l'amas des Pléiades est occulté par la Lune pour les observateurs situés en Europe, tandis que ceux qui seront privés du spectacle de la disparition et de la réapparition des étoiles brillantes derrière le disque lunaire assisteront néanmoins à un superbe rapprochement serré entre notre satellite naturel et le bel amas.

 

A quelques degrés sous le bel amas, la planète Mars aisément reconnaissable grâce à sa teinte rougeâtre, vient compléter ce magnifique tableau.

 

 

 

 

A 45° de latitude Nord et 0° de longitude

 

En France, le spectacle du rapprochement du disque lunaire auprès du superbe amas pourra être suivi dès le lever de la Lune en toute fin de nuit, de préférence aux jumelles. Les observateurs pourront ainsi voir la Lune, illuminée sur 37 pour cent de la surface de son disque, glisser lentement et progressivement pour venir masquer une à une les étoiles de l'amas.

 

L'occultation des premières étoiles brillantes des Pléiades commence en seconde partie de nuit, aux environs de 00h00 UTC, à plus ou moins quelques minutes selon votre lieu d'habitation ou d'observation. Il faut cependant bénéficier d'un horizon est-nord-est bien dégagé car la Lune est à moins de dix degrés de hauteur lorsque les premières disparitions interviennent.

 

Pour un observateur situé à la latitude 45° Nord et à la longitude de 0° (méridien d'origine passant par Greenwich), Celaeno (16 Tauri) disparaît la première à 23h55 UTC le 06 Août, suivie aussitôt par Electra (17 Tauri) à 23h58 UTC. Douze minutes plus tard, le 07 Août à 00h10 UTC, c'est au tour de Taygeta (19 Tauri).

 

Maia (20 Tauri) disparaît à 00h17 UTC et le couple formé par Sterope 1 (21 Tauri) et Sterope 2 (22 Tauri) est masqué à 00h29 UTC, seulement quatre minutes avant la réapparition d'Electra (17 Tauri), qui se met à luire de nouveau à 00h33 UTC.

 

Celaeno (16 Tauri) sort de derrière le limbe sombre à 00h46 UTC. A 00h58m UTC a lieu la réapparition de Taygeta (19 Tauri). Il faudra attendre une douzaine de minutes pour voir de nouveau Maia (20 Tauri), qui apparaît à 01h10 UTC. Le couple Sterope 1 (21 Tauri) et Sterope 2 (22 Tauri) redevient visible à 01h15 UTC.

 

La Lune est alors à environ 22 degrés au-dessus de l'horizon.

 

 

A Paris (France)

 

Pour un observateur situé à Paris, la Lune se trouve à seulement 12 degrés au-dessus de l'horizon lorsque Celaeno (16 Tauri) disparaît le 07 Août à 00h00 UTC, suivi aussitôt par Electra (17 Tauri) qui se retrouve masquée à 00h01 UTC.

 

Taygeta (19 Tauri) passe derrière le disque lunaire à 00h16 UTC. Six minutes plus tard, à 00h22 UTC, Maia (20 Tauri) se cache. Le couple Sterope 1 (21 Tauri) et Sterope 2 (22 Tauri) fait de même à 00h35 UTC.

 

Il faut attendre quelques minutes seulement pour voir de nouveau Electra (17 Tauri), puisque l'étoile redevient visible à 00h40 UTC. La Lune est alors à un peu moins de 20 degrés au-dessus de l'horizon.

 

Une dizaine de minutes plus tard, à 00h51 UTC, Celaeno (16 Tauri) réapparaît. Taygeta (19 Tauri) termine sa partie de cache-cache à 01h03 UTC. Maia (20 Tauri) redevient visible à 01h16 UTC, quatre minutes avant le couple Sterope 1 (21 Tauri) et Sterope 2 (22 Tauri) qui se dévoile à 01h20 UTC au moment où notre satellite naturel atteint une hauteur de 25 degrés sur l'horizon.

 

 

A Montréal (Québec)

 

Au Québec (Canada), le spectacle de la disparition et de la réapparition des étoiles les plus brillantes de M45 ne sera pas visible, cet événement se produisant au cours de la journée et après le passage de la Lune sous l'horizon.

 

Néanmoins, nos amis Québéquois assisteront à un beau rassemblement dans la seconde partie de la nuit du 05 au 06 Août, peu après le lever de la Lune, et pourront admirer à l'oeil nu, ou mieux aux jumelles, le superbe tableau formé par ces deux beautés célestes sur l'horizon est-nord-est, avant les lueurs du jour naissant. Le spectacle offert vingt-quatre heures plus tard par l'éloignement de la Lune du superbe amas sera tout aussi beau, sinon plus. La présence de la planète Mars sous les Pléiades agrémentera de belle façon ces superbes tableaux.

 

 

Etoiles les plus brillantes de l'amas ouvert des Pléiades (M45)

45° N - 0°

Paris

48°50'12" N

02°20'12" E

Montréal

45°31'00" N

73°34'00" W

 

Magnitude Visuelle

Classe Spectrale

Disparition

Réapparition

Disparition

Réapparition

Disparition

Réapparition

Electra (17 Tauri)

3.70

B6 IIIe

23h58m09s

00h33m53s

00h01m46s

00h40m21s

 -

-

Celaeno (16 Tauri)

5.46

B7 IV

22h35m

00h46m03s

00h00m

00h51m48s

-

-

Taygeta (19 Tauri)

4.30

B6 IV

00h10m54s

00h58m18s

00h16m20s

01h03m34s

-

-

Maia (20 Tauri)

3.87

B8 III

00h17m55s

01h10m31s

00h22m51s

01h16m44s

-

-

Sterope 1 (21 Tauri)

5.80

B8 V

00h29m30s

01h15m05s

00h35m28s

01h20m29s

-

-

Sterope 2 (22 Tauri)

6.43

A0 Vn

 

 

Les Pléiades, un bel Amas dans le ciel d'Automne

 

L'amas ouvert des Pléiades, visible dans la constellation du Taureau (Ares), est l'un des objets célestes les plus célèbres et des plus appréciés des astrophotographes. Observées depuis la plus haute Antiquité, les étoiles principales de cet amas sont visibles à l'il nu dans le ciel d'automne.

 

Le repérage de l'amas est grandement facilité par la présence de la constellation d'Orion. Dans le prolongement des trois étoiles centrales d'Orion, Mintaka (delta Orionis), Alnilam (epsilon Orionis), Alnitak (dzêta Orionis), se trouve Sirius (alpha Canis Majoris), tandis qu'à l'opposé, sur une même ligne imaginaire, on trouve la brillante Aldébaran (alpha Tauri) reconnaissable à sa teinte rouge, entourée de l'amas des Hyades (Mel 25). La même ligne se prolonge enfin jusqu'à l'amas des Pléiades (M45, Mel 22).

 

 

Sept Soeurs magnifiques

 

Répertorié en 1769 sous le numéro 45 du "Catalogue des nébuleuses et amas d'étoiles" établi par Charles Messier (1730-1817) publié initialement dans les Mémoires de l'Académie des Sciences en 1771, l'amas ouvert est également connu des astronomes sous le nom de M45 ou Messier 45.

 

L'amas des Pléiades, figurant dans le catalogue publié en 1915 "A catalogue of star clusters shown on the Franklin-Adams chart plates" par Philibert Jacques Melotte (1880-1961), est parfois dénommé Mel 22.

 

Dans la mythologie grecque, les "Pléiades" sont les filles d'Atlas et de Pléione. Zeus métamorphosa les sept soeurs en colombe pour les soustraire au géant Orion, puis en constellation. Les neuf étoiles principales de l'amas portent le nom des parents et des sept soeurs : Mérope, Alcyone, Celaeno, Electra, Taygeta, Astérope, et Maia.

 

L'amas des Pléiades est parfois surnommé "les Sept Soeurs".

 

De prime abord, 6 à 7 étoiles sont visibles à l'oeil nu. Un ciel bien sombre, exempt de lumières parasites, et une très bonne vue permettront d'apercevoir entre 9 et 12 étoiles. Mais l'amas dévoile toute sa beauté avec un petit instrument d'observation. Aux jumelles, l'amas est superbe et révèle une trentaine d'étoiles. Les clichés photographiques en montrent plusieurs centaines et permettent de mettre en valeur les nébulosités qui environnent les étoiles principales. Avec un télescope, une centaine d'étoiles sont visibles. Les télescopes puissants ont dénombré aujourd'hui environ 500 étoiles appartenant à cet amas.

 

©Copyright - Marie-Hélène DUBOSSE. Tous droits réservés.

 

 

Prochaines Occultations des étoiles principales de l'amas ouvert des Pléiades par la Lune, visibles depuis Paris

(48°50'12" N - 02°20'12" E)

 

Etoiles les plus brillantes de l'amas ouvert des Pléiades

2007

2008

27 Octobre

21 Décembre

12 Mars

23 Août

20 Septembre

13 Novembre

 

Magnitude Visuelle

Classe Spectrale

Dispar

Réapp

Dispar

Réapp

Dispar

Réapp

Dispar

Réapp

Dispar

Réapp

Dispar

Réapp

Electra

(17 Tauri)

3.70

B6 IIIe

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

19h04

Celaeno

(16 Tauri)

5.46

B7 IV

22h34

23h31

-

-

-

-

-

-

01h59

02h36

-

-

18 Tauri

5.64

B8 V

-

-

21h44

22h34

17h33

18h46

-

-

02h38

03h03

-

-

Taygeta

(19 Tauri)

4.30

B6 IV

22h47

23h55

21h26

22h27

-

-

-

-

02h02

03h11

-

-

Maia

(20 Tauri)

3.87

B8 III

23h04

00h00

-

-

-

-

-

-

02h32

03h09

-

-

Merope

(23 Tauri)

4.18

B6 IVe

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

18h41

19h33

Sterope 1

(21 Tauri)

5.80

B8 V

23h08

00h17

21h47

22h54

-

-

-

-

02h25

03h37

-

-

Sterope 2

(22 Tauri)

6.43

A0 Vn

Alcyone

(eta Tauri/25 Tauri)

2.90

B7 III

-

-

-

-

-

-

21h31

21h37

-

-

19h09

20h06

Atlas

(27 Tauri)

3.62

B8 III

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

19h54

20h33

Pleione

(28 Tauri)

5.09

B8 IVe var

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

19h51

20h43

Toutes les heures sont données en Temps Universel Coordonnée (UTC)

Horaires calculés avec Occult Predictions v.3.1.0

 

 

Rubriques associées

 

CONSTELLATIONS Cartes, Origine, Objets à voir

 

Le CIEL en ce moment Identifiez les étoiles que vous pouvez voir (Applet)

 

Se REPERER dans le ciel Pour ceux qui débutent, apprendre à localiser quelques étoiles principales et constellations

 

Catalogue MESSIER Les objets Messier classés par numéro

 

Marathon MESSIER Le Catalogue Messier dans l'ordre du "Marathon"

 

Catalogue CALDWELL 109 objets du ciel profond

 

 

Pour en savoir plus ...

 

http://www.obspm.fr/messier/f/m045.html

 

 

 

 CALENDRIER des phénomènes astronomiques à ne pas rater, mois par mois.

 

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux