Pleins Feux sur 9P/Tempel 1

Deep Impact rencontre la comète

 

 

Le 04 Juillet 2005, jour de la Fête de l'Indépendance des Etats-Unis, à 05h52 UT, l'impacteur de la mission Deep Impact de la NASA a percuté la surface de la comète 9P/Tempel 1, y créant un cratère.

 

Les effets de l'impact ont été observés par le vaisseau spatial Deep Impact immédiatement après la formation du cratère, ainsi que par de nombreux observatoires en orbite autour de la Terre et un nombre incalculable de télescopes terrestres, lesquels ont collecté un maximum de données et d'informations sur cet événement.

 

L'analyse de ces données devrait permettre aux scientifiques d'obtenir des indices supplémentaires sur la composition du noyau d'une comète et, en conséquence, sur la formation de notre Système solaire.

 

S'informer...

 

Les récentes découvertes...

Vous cherchez un ancien article ? Les Titres des Nouvelles du Ciel classés par Catégories

 

 

 

Deep Impact rencontre la comète 9P/Tempel 1 : les effets de l'impact

Vue du sol - Vue de l'espace - Vue de près

 

 

 

Vue du sol 

 

Very Large Telescope Array

 

Dans la nuit du 04 Juillet 2005, tous les télescopes de l'ESO ont continué leur vaste campagne d'observations de la comète Tempel 1. Mais cette fois, ils étaient capables de voir l'effet de l'impact sur la comète. Les astronomes n'ont pas été déçus.

 

L'impact s'est produit à 07h52 CEST, mais parce que la comète était déjà couchée au Chili à ce moment-là, les observateurs à l'Observatoire La Silla Paranal pouvaient seulement commencer à observer plusieurs heures plus tard. Les premières observations ont été faites dans l'infrarouge par le TMMI2 au télescope de 3.6m à La Silla, à 21h20 CEST (encore de jour au Chili).

 

Ces premières observations ont montré que la comète était 2 à 3 fois plus brillante dans l'infrarouge que la veille de l'impact. Le coma est aussi beaucoup plus étendu qu'avant l'impact.

Crédit : ESO (TMMI2 / 3.6m La Silla)

http://deepimpact.eso.org/obseso8.html

 

Au coucher du Soleil au Chili, tous les 7 télescopes de l'Observatoire de La Silla Paranal sont entrés en fonction. L'instrument de multi-mode FORS2 sur Antu, un des télescopes de 8.2m du réseau VLT, a pris des images stupéfiantes, montrant que la morphologie de la comète avait radicalement changé : une nouvelle structure brillante en éventail était maintenant visible.

 

L'éventail se trouve dans la partie sud de l'image et est plutôt brillante et bien définie. Cette caractéristique est un complément à celles qui étaient déjà visibles au cours des jours précédents, qui semblent toujours être à la base de la nouvelle. Derrière cet éventail, la vieille chevelure d'hier est toujours présente. La nouvelle structure est d'environ 15.000 km de large, indiquant que la matière été éjectée avec une vitesse d'environ 700 à 1.000 km/h.

 

De nouvelles observations au cours de la semaine étudieront l'évolution de cet éventail, révélant si la sonde a activé une nouvelle région de la surface et combien de temps cette région restera active.

 

L'éventail est visible par la réflexion de lumière du Soleil sur les grains de poussières. Le fait que le grand panache n'est pas uniforme en couleurs indique probablement que les poussières de taille différente voyagent à des vitesses différentes.

 

D'autres télescopes ont fourni également des observations de la comète. NACO a pris quelques images de la partie centrale de la chevelure, tandis qu'UVES a procédé à la spectroscopie de la comète, pour comparer avec les nuits précédentes. Les premières estimations indiquent que les lignes d'émissions sont plus prononcées de 10 à 20 %.

Crédit : ESO (FORS2 /VLT- ANTU)

http://deepimpact.eso.org/obseso8.html

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMK436DIAE_0.html

 

À La Silla, l'instrument SOFI sur le télescope NTT, a imagé la comète dans le proche infrarouge. Une image dans la bande J montre aussi la coquille de poussières de l'impact dans le quadrant sud-ouest de la chevelure. Le coma très intérieur (indiqué par la boîte blanche) montre l'activité augmentée en cours comparée au niveau de pré-impact.

Les astronomes de l'Observatoire de La Silla Paranal continueront à observer la comète Tempel 1 pendant quatre autres jours pour contrôler précisément son comportement à long terme.

 

Crédit : ESO (SOFI / NTT)

http://deepimpact.eso.org/obseso8.html

 

ESA Optical Ground Station

 

De la poussière et du gaz sont vus dans ces images de la comète 9P/Tempel 1, observée avec le télescope OGS (Optical Ground Station) de 1 mètre de l'ESA, situé à l'Observatorio del Teide à Tenerife, Canaries. 

 

Deux filtres différents ont été utilisés dans des observations en lumière visible pour étudier les différents aspects de la nature de la comète. Des filtres rouges à large bande ont permis la détection de la poussière, tandis que des filtres bleus à bande étroite, filtrant seulement les composés gazeux de carbone, permettent aux observations de se concentrer principalement sur les émissions de gaz de la comète.

 

Le premier jeu d'images (ci-dessus) a été pris avec un filtre rouge à large bande, respectivement quatre jours auparavant et environ 15 heures après l'impact. Les images ont été exposées pendant 10 minutes et montrent le coma de poussières de la comète. L'éclat de la poussière a augmenté de 50 pour cent.

 

Un fort jet est récemment apparu comme un résultat direct de l'impact, en direction du nord-nord-est. Le coma complet est très asymétrique en apparence. Toutes les structures doivent avoir été créées par l'explosion déclenchée par l'impact.

Crédit : ESA

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMQR06DIAE_0.html

 

Le deuxième jeu d'images de Tempel 1 du télescope OGS utilise un filtre à bande étroite (bande d'émission C2). Elles montrent le gaz de la chevelure mélangé avec des particules de poussières de plus petites tailles que celles observées dans l'image filtrée rouge à large bande.

 

Les observations ont été prises respectivement deux jours auparavant et environ 16 heures après l'impact. Ici aussi la brillance de la chevelure a augmenté de 50 pour cent. De nouveau le même jet fort est visible

Crédit : ESA

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMQR06DIAE_0.html

 

Dans le troisième jeu d'images, Tempel 1 est vue environ 16 heures après l'impact. Les deux images montrent le reflet de lumière bleu (filtre BC) et de lumière rouge (filtre RC) du nuage de poussières entourant le noyau de la comète.

 

Ces réflexions montrent des tailles de particules de poussières différentes, avec des particules bleues étant plus petites que des particules rouges. Il est clair que la structure du jet de particules de poussières plus petites se dirige vers le nord (image BC), tandis que le jet composé de plus grandes particules de poussières (image RC) est tourné d'environ 45 degrés vers le nord-est.

 

Cela signifie que la direction dans laquelle les particules de poussières ont été éjectées du noyau de la comète après l'impact semble dépendre de la taille des particules.

 

Crédit : ESA

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMQR06DIAE_0.html

Gemini North telescope

 

 

Gemini North Michelle mid-infrared (11.6 microns)

Images en fausse couleur de la comète 9P/Tempel 10 minutes avant l'impact (à gauche), 3 heures après (au centre) et 24 heures après l'impact (à droite). L'échelle et l'orientation sont identiques dans toutes les images.

Crédit : Gemini North telescope

http://www.gemini.edu/index.php?option=content&task=view&id=139

 

Canada-France-Hawaii Telescope

 

Image de la comète 9P/Tempel 1 obtenue le 04 Juillet 2005 à 05h45 UTC avec l'instrument MegaCam équipé d'un filtre R sur le Canada-France-Hawaii Telescope. L'échelle est logarithmique et l'arrangement en fausse couleur a été choisi pour souligner l'évolution de morphologie de noyau.

Crédit : CFHT

http://www.cfht.hawaii.edu/News/Tempel1/IRT/

 

Vue de l'espace

 

Chandra X-ray Observatory

 

Cette image en fausse couleur montre la comète Tempel 1 telle qu'elle a été vue par Chandra X-ray Observatory le 30 Juin 2005. La comète était lumineuse et condensée. Les données de Chandra indiquent que les rayons X observés de Tempel 1 sont principalement dus à l'interaction entre les ions fortement chargés de l'oxygène dans le vent solaire et les gaz neutres de la comète. Chandra a observé la comète pendant la collision de l'impacteur de la sonde Deep Impact avec Tempel 1 le 04 Juillet, et continuera à surveiller la comète dans les semaines à venir. Ces observations pourront fournir des informations au sujet de l'expansion de la matière éjectée de la comète.

Crédit : NASA/CXC/C.Lisse & S.Wolk

http://chandra.harvard.edu/photo/2005/dimpact/

 

 

Hubble Space Telescope

 

Le télescope spatial Hubble a capturé les effets spectaculaires de la collision du 5 Juillet entre le projectile lancé par le vaisseau spatial Deep Impact et la comète 9P/Tempel 1. La séquence d'images montre la comète avant et après l'impact. Les images en lumière visible ont été prises par l'instrument HRC/ACS (High Resolution Camera/Advanced Camera for Surveys).

Crédit : NASA, ESA, P. Feldman (Johns Hopkins University), and H. Weaver (Johns Hopkins University Applied Physics Lab)

http://hubblesite.org/newscenter/newsdesk/archive/releases/2005/17/

 

Swift Ultraviolet/Optical Telescope (UVOT)

 

Image de la comète Tempel 1 prise le 29 Juin 2005 au moyen du télescope Ultraviolet/Optique Swift (UVOT) à travers un filtre ultraviolet centré sur 2600 Angstroms. L'image a compensée pour le mouvement de la comète sur le ciel, aussi les étoiles de fond apparaissent sous forme de traits au lieu de points.

 

Crédit : Swift Ultraviolet/Optical Telescope (UVOT)

http://www.science.psu.edu/alert/Swift-Deep-Impact.htm

 

Image en fausse couleur de la comète Tempel 1 prise le 01 Juillet avec télescope Ultraviolet/Optique Swift. L'image a été formée d'images prises séparément à travers des filtres V, B, U et Ultraviolet et corrigée pour le mouvement de la comète avant d'être combimée. Au résultat, les étoiles de fond apparaissent comme une série d'images de différentes couleurs.

 

Crédit : Swift Ultraviolet/Optical Telescope (UVOT)

http://www.science.psu.edu/alert/Swift-Deep-Impact.htm

 

XMM-Newton X-ray observatory

 

Des images de la comète 9P/Tempel 1 ont été prises par le moniteur optique de l'observatoire XMM-Newton, de deux minutes avant l'impact jusqu'à sept minutes après l'impact.

 

Les deux premières images ont été prises juste avant l'impact. Dans les images suivantes nous pouvons voir l'augmentation de luminosité due à l'impact.

 

Les images sont prises avec le filtre bleu du moniteur optique, avec lequel nous pouvons mesurer le gaz éjecté et la poussière. Plus d'images du moniteur optique sont prévues dans les heures suivantes.

 

Des mesures dans d'autres longueurs d'ondes d'instruments du XMM-Newton devraient fournir des informations au sujet de la composition chimique de la matière éjectée.

Crédit : ESA/MSSL/Optical Monitor team. Image by Pedro Rodriguez, ESAC (Spain)

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMS8Y5DIAE_0.html

 

Ces images, prises par le moniteur optique à bord de l'observatoire XMM-Newton les 03 et 04 Juillet 2005, montrent une comparaison entre les états de la comète avant et juste aprés impact.

 

Les images ont été prises dans les canaux bleus (en haut) et ultra-violets (en bas) de l'instrument. Les images en ultraviolet montrent les émissions des ions d'hydroxyle, le produit direct de la décomposition de l'eau.

 

Environ 1.5 heure après l'impact, l'éclat des groupes d'hydroxyle est en augmentation par un facteur de cinq environ. Plus tard, environ 4.5 heures après l'impact, l'émission en ultraviolet est à nouveau en diminution ce qui indique que le pic est passé.  
 
La présence d'eau dans Tempel 1 est conforme aux mesures préliminaires de la composition de la comète faite la semaine dernière par l'instrument ALICE sur le vaisseau spatial de Rosetta de l'ESA.

Crédit : ESA/MSSL/Optical Monitor team. Image by Charo Gonzales and Pedro Rodriguez, ESAC (Spain)

http://www.esa.int/esaCP/SEMPRZ5DIAE_index_0.html

 

 

Image recorded by EPIC instrument on XMM-Newton http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMXA46DIAE_0.html

 

Rosetta

 

Le vaisseau spatial Rosetta, en route vers la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, a observé le résultat de la rencontre entre l'impacteur de Deep Impact et la comète 9P/Tempel.

 

Cette image, extraite d'une animation réalisée à partir des images prises par la caméra à champ restreint OSIRIS à bord du vaisseau spatial Rosetta, montre comment la luminosité de la comète 9P/Tempel s'est développée après l'impact

 

Crédit : ESA/OSIRIS consortium

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMSJ06DIAE_0.html

 

Vue de près

 

Deep Impact

 

Cette image, diffusée sur NASA TV, est une vue prise par le vaisseau spatial Deep Impact montrant l'impacteur entrant en collision avec la comète Tempel 1.

Crédit : NASA/JPL

http://www.nasa.gov/mission_pages/deepimpact/main/index.html?skipIntro=1

 

La caméra de moyenne résolution du vaisseau spatial Deep Impact a pris cette image juste après 05h52 UT le lundi 04 Juillet 2005, au cours de la rencontre avec la comète 9P/Tempel 1.

 

Crédit : NASA/JPL

http://www.nasa.gov/mission_pages/deepimpact/main/index.html?skipIntro=1

 

Une des dernières images avant l'impact

 

 

Crédit : NASA/JPL-Caltech/UMD

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMM0Y5DIAE_1.html

 

Soixante secondes avant l'impact

Crédit : NASA/JPL-Caltech/UMD

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMM0Y5DIAE_1.html

 

Six minutes avant l'impact

 

Crédit : NASA/JPL-Caltech/UMD

http://www.esa.int/SPECIALS/Rosetta/SEMM0Y5DIAE_1.html

 

Des images par centaines...

 

Images professionnelles : http://deepimpact.umd.edu/collab_pub/imagep.shtml

 

Images amateurs : http://deepimpact.umd.edu/amateur/gallery_action.cfm?type=CCD,%20CMOS

 

NASA - Image releases

 

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux