Retour à l'accueil

J002E3 : un morceau de la fusée Saturn IV qui a lancé Apollo 12 le 14 Novembre 1969 !

 

 

Le 12 Septembre 2002 :

 

L'analyse des éléments orbitaux de l'objet J002E3 récemment découvert, indique qu'il pourrait s'agir des restes du 3è étage d'un lanceur Saturn V (Saturn S-IVB), plus précisemment celui de la mission Apollo 12 lancé le 14 Novembre 1969.

 

Le nouvel objet a été découvert le 3 Septembre par Bill Yeung, qui avait noté son déplacement rapide. Les premiers calculs d'orbite du Minor Planet Center indiquait que l'objet était seulement deux fois plus loin que la Lune, et que l'objet était en orbite autour de notre planète et non autour du Soleil. Ce fait, combiné avec la magnitude intrinsèque plutôt faible de l'objet, firent penser immédiatement aux astronomes que l'objet est un engin spatial ou un corps de fusée, et non un astéroïde. Mais l'objet n'a pas pu être associé à un lancement récent.

J002E3 est actuellement observable à la magnitude 16.5. Il est facilement détectable par les programmes de surveillance des astéroïdes, et son éclat est suffisant pour être vu de bons nombres d'astronomes amateurs.  S'il s'agit des restes d'un vieux lanceur, pourquoi n'a t'il pas été découvert plus tôt ? Une analyse dans le passé du mouvement orbital fournit la réponse : l'objet a été apparemment capturé par la Terre d'une orbite héliocentrique en Avril de cette année.

 

La capture est intervenue quand l'objet est passé près du point L1 de Lagrange de la Terre, un point où la gravitation entre la Terre et le Soleil s'annule. Ce point sert de "portail" entre les régions de l'espace controlés par la Terre et le Soleil. J002E3 est le premier cas connu d'un objet capturé par la Terre, tout comme Jupiter est connu pour capturer des comètes par le même mécanisme. (pour exemple, la comète Shoemaker-Levy 9, qui est entrée en collision avec Jupiter en 1994, avait été capturée par Jupiter une décennie auparavant.)

L'analyse de l'orbite précédent la capture de J002E3 par le Soleil montre que l'objet était toujours à l'intérieur de l'orbite terreste, et qu'il pouvait venir des environs de la Terre au début des années 1970 ou à la fin des années 1960. Les simulations ont montrés de nombreux points de passages de l'objet par le point L1 depuis les années 1970. Cet objet était donc probablement en orbite autour de la Terre durant cette période avant son escapade sur une orbite héliocentrique, de laquelle il a été capturé en 2002.

 

Il semble tout à fait probable que l'objet soit l'un des troisièmes étages d'une des fusées Saturn S-IVB des missions Apollo, lesquelles ont volé en direction de la Lune durant cette période ( Apollo 8 à 12). L'éclat de J002E3 semble correspondre à l'éclat supposé d'un étage de Saturn S-IVB. D'autres circonstances évidentes suggèrent que l'objet est en fait l'étage d'Apollo 12, lequel était resté en orbite terrestre après qu'il soit passé par la Lune le 18 Novembre 1969. Ce reste de fusée était vu pour la dernière fois sur une orbite terrestre, avec une période de 43 jours, ce qui n'est pas très différent de l'orbite actuelle de J002E3.


Une Passion à Partager :

 

EVENEMENTS Astronomiques à ne pas rater, EPHEMERIDES Lune-Soleil-Planètes, PLANETES et SATELLITES, COMETES, ASTEROIDES...

 

 

Rubriques associées

 

J002E3, une nouvelle Lune pour la Terre ? ou un débris d'engin spatial ?

 

LA GALERIE - Planètes et Satellites de notre Système Solaire.

 

Planètes et Satellites : Tableau Comparatif des Données.

 

Planètes et Satellites : récapitulatif des Photos.

 

Les COMETES

 

Les ASTEROIDES

 

 

Liens

 

L'excellent article de Laurent Laveder sur

Cidehom - J002E3 trahit par sa peinture

 

Asteroid hunter's once in a blue moon find

 

The NEO Confirmation Page

 

Minor Planet Center

 

Les coordonnées de J002E3 peuvent être obtenues pour votre lieu d'observation sur la page Ephemeris Generator of JPL/SSD en sélectionnant Spacecraft list, et en chosissant l'entrée : J002E3 Spacecraft (UNCONFIRMED)

 

 Minor Planet Mailing List :

MPML Home page

ou
MPML's Yahoogroups page

 

Mystery Object Orbits Earth (J002E3) (NASA Science News - September 20, 2002)

 

J002E3: An Update (Near-Earth Object Program Office - October 9, 2002)

 

Trajet de J002E3 pour la période 01 Avril 2002 - 17 Juin 2003 (Animation)

 

D'autres animations, montrant comment J002E3 a été capturé sur son actuelle orbite chaotique autour de la Terre, sont disponibles sur le Website du Near-Earth Object Program

 

Sources :

http://neo.jpl.nasa.gov/

ou

Spaceflightnow.com

 

 

NASA Photo ID: S69-51299 File Name: 10075385.jpg

Film Type: 4x5 Date Taken: 09/08/69

Title: Ground level view of Launch Complex 39 and Apollo 12 spacecraft

 

L'orbite future de J002E3 est également très intéressante. L'analyse d'une orbite semblable, laquelle tient compte des incertitudes de l'orbite actuelle, montre que l'objet a étonnamment 20 pour cent de chance d'un impact sur la Lune en 2003. Toutefois, un impact lunaire ne serait pas sans précédent : la NASA a intentionnellement impacté cinq étages Apollo S-IVB sur la Lune de 1970 à 1972 (d'Apollo 13 à 17), des expériences dans le but d'étudier la structure intérieure de la Lune.

 

Voir plus loin dans le futur est problématique, du fait de la nature chaotique de l'orbite de J002E3, mais l'analyse montre que l'objet a 3 pour cent de chance d'un impact sur la Terre dans les 10 ans à venir. Aucune inquiétude à avoir ! Des étages d'Apollo ont déjà été impactés sur la Terre dans les années 1960, et le grand laboratoire Skylab a fait sa re-entrée dans les années 1970. (La Station Mir a été intentionnellement impactée dans l'Océan Pacifique en Mars 2001).

 

Le 18 Septembre 2002 :

 

Des mesures spectrales ont montré que J002E3 n'est pas un astéroïde : l'objet est recouvert d'oxyde de Titane (TiO). Or la peinture blanches des étages supérieurs des fusées Saturn S-IVB, employées pour les missions Apollo, contenaient de l'oxyde de Titane !

 

Le 19 Septembre 2002 :

 

Au fur et à mesure que les astronomes du monde entier continuent à traquer J002E3 et fournissent des mesures de sa position, nos connaisances deviennent de plus en plus précises sur l'orbite de l'objet. Il est maintenant possible de dresser des conclusions précises quant à son origine et sa destination future.

 

Il était fortement suspecté la semaine dernière que J002E3 avait été capturé par la Terre en Avril de cette année, mais l'on ne savait pas depuis combien de temps l'objet orbitait autour du Soleil avant sa capture par la gravitation terrestre. Des observations supplémentaires ont désormais confirmé que l'objet a été effectivement capturé d'une orbite solaire cette année, mais également qu'il s'était échappé du système Terre-Lune en Mars 1971. Les mécanismes d'échappement ou de capture sont les mêmes. Dans les deux cas, l'objet passe progressivement à travers un portail séparant les régions controlées par la Terre et le Soleil. Le portail est localisé au point L1 de Lagrange situé à environ 1.5 millions de kilomètres de la Terre en direction du Soleil.

 

Le temps d'escapade de l'objet est cohérent avec la théorie développé par Paul Chodas et Steve Chesley (NASA's Near-Earth Object Program Office). Cet objet est le troisième étage de la fusée Saturne S-IVB du programme Apollo 12 qui a été largué sur une orbite terrestre après son lancement le 14 Novembre 1969. Ce reste de lanceur est resté 15 mois sur une orbite chaotique terrestre avant de trouver le passage de sortie du portail au point L1. L'excellente concordance entre la brillance de J002E3 et celle supposée pour un étage d'un lanceur de la taille de S-IVB, conforte cette théorie. Les quatre autres étages S-IVB des missions Apollo 8 à 11 ne peuvent être suspectés par le simple fait qu'ils ont rejoint une orbite solaire avant Mars 1971.

 

L'amélioration des connaissances orbitales pour J002E3 a aussi pour conséquence de permettre des prévisions plus précises pour l'avenir. La probabilité que l'objet s'écrase sur la Lune l'année prochaine, est ramenée à 1 pour cent. De même, la possible collision avec notre planète (sans aucun risque puisque l'objet est trop petit pour être considéré comme dangereux), est de moins de 1 pour cent. Il apparaît maintenant probable que l'objet s'échappera sur une orbite solaire en Juin 2003 après avoir tourné autour de notre planète. Dans les trente années à venir, il est possible que la Terre recapture à nouveau J002E3.

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux