Retour à l'accueil

Sedna (2003 VB12), un nouveau monde

(90377) Sedna = 2003 VB12

 

 

Un planétoïde dénommé "Sedna"

 

2003 VB12, dénommé Sedna (déesse de la Mer chez les Inuits), est le premier objet de la région intérieure du nuage d'Oort découvert à ce jour. C'est l'objet orbitant autour du Soleil le plus éloigné actuellement, trois fois plus loin de la Terre que Pluton.

 

Sedna a été découvert le 14 Novembre 2003 par Mike Brown (Caltech), Chad Trujillo (Gemini Observatory) et David Rabinowitz (Yale) au moyen du télescope de 1.2m Samuel Oschin de l'Observatoire Palomar du Caltech près de San Diego. L'objet a été retrouvé sur des images de 2001 et de 2002. La confirmation de la découverte a été effectuée par des télescopes au Chili, en Espagne, en Arizona et à Hawaii.

 

L'équipe du RHP SpaceGuard, composée de Roberto Haver et Andrea Pelloni, avec l'aide précieuse du professeur Giuseppe Forti de l'Observatoire d'Arcetri, a retrouvé 2003 VB12 sur deux images DSS-2 datant de 1990.

 

Crédits : Caltech (California Institute of Technology, Pasadena, Californie)

 

Crédits : NASA/Caltech/M. Brown

 

Le 02 Septembre 2004

 

L'astéroïde 2003 VB 12 a reçu sa numérotation définitive (90377) sans être officiellement nommé "Sedna".

http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/NumberedMPs90001.html

 

Sedna, en provenance de l'hypothétique "nuage d'Oort"

 

C'est probablement la première détection de l'hypothétique "nuage d'Oort", un réservoir lointain de petits corps glacés, imaginé par Jan Hendrik Oort et Adrianus van Woerkom en 1950 pour expliquer la provenance de nombreuses comètes à longue période, circulant à de grandes distances sans direction préférentielle, et qui croisent régulièrement les environs de la Terre. Ce nuage, ayant la forme d'une coque sphérique diffuse, entoure le Soleil et s'étend à l'extérieur à mi-chemin de l'étoile la plus proche du Soleil, alpha Centauri. Sous l'effet de perturbations gravitationnelles induites par des étoiles voisines, certains noyaux cométaires sont éjectés hors du système solaire, tandis que d’autres, au contraire, sont précipités vers l'intérieur, et deviennent observables. Le nuage d'Oort se situerait théoriquement à des distances de l'ordre de 50.000 UA du Soleil.

 

La région (non-sphérique) "intérieure" du nuage d'Oort a été définie comme se composant d'objets ayant des orbites qui font en moyenne entre 2.000 et 15.000 fois la distance entre la Terre et le Soleil. Le "nuage intérieur d'Oort " peut avoir été formé par la gravité d'une étoile passant près du Soleil dans les premiers jours du Système Solaire. Cette zone serait peuplée d'astéroïdes, dont certains pourraient avoir la taille de Pluton (2.350 km).

 

Crédits : The Electronic Universe Project

 

Sedna est cependant beaucoup plus près que la distance prévue du nuage d'Oort.

Le planétoïde, découvert à une distance d'environ 13 milliards de kilomètres (90 UA) du Soleil, circule sur une orbite elliptique qui l'amène tous les 12.260 ans à seulement 75 UA du Soleil lors de son passage au plus près (le prochain aura lieu en 2076), et le conduit à plus de 987 UA à son point le plus éloigné.

 

2003 VB12 :

Epoch 2004 July 14.0 TT = JDT 2453200.5

 

Excentricité (e) : 0.8574338

Inclinaison (i) : 11.93041

Argument du périhélie : 311.82711

Longitude du noeud ascendant : 144.49288

Distance au périhélie (q) : 75.796 UA
Distance à l'aphélie (Q) : 987.518 UA
Demi-grand axe (a) : 531.6576335  UA

Période orbitale (P) : 12260 ans
Diamètre estimé à 1568 km (H=1.7)

 

Sources : MPEC 2004-E45 (2004 Mar. 15)

 

 

Mais Sedna ne peut pas être considéré comme un KBO (Kuiper Belt Object), car sa trajectoire ne l'amène pas dans la région de la ceinture de Kuiper. La ceinture de Kuiper est une ceinture d'astéroïdes glacés située juste au-delà de Neptune et s'étend jusqu'à environ 50 UA du Soleil. La plupart des KBOs sont par ailleurs en résonance avec Neptune. Sedna ne s'approche jamais à moins de 75 AU et n'est pas en résonance avec la planète gazeuse. De ce fait, considérer Sedna comme un objet du nuage intérieur d'Oort a plus de sens.

 

Crédits : NASA/JPL-Caltech/R. Hurt (SSC-Caltech)

 

Un planétoïde géant de couleur rougeâtre

 

Sedna voyage dans les régions les plus froides de notre Sytème Solaire (-240 degrés Celcius) et est probablement composé de roches recouvertes de glace, comme le suggère sa surface relativement brillante.

 

Mais rien n'est moins sûr, car d'après les observations faites avec le télescope SMARTS de 1.3 m de Cerro Tololo (Chili), Sedna présente la particularité d'avoir une couleur rougeâtre. Après Mars, c'est le deuxième objet le plus rouge dans le Système Solaire.

 

Chad Trujillo (Gemini Observatory) a commencé à examiner la surface de l'objet avec un des plus grands télescopes optiques/infrarouges du monde, le télescope Gemini de 8 mètres de Mauna Kea, à Hawaii. "Nous ne comprenons toujours pas ce qui est sur la surface de ce corps. Cela ne ressemble en rien à ce que nous aurions prévu ou que nous pouvons expliquer," a-t-il dit.

 

Sa taille initiale était estimée à environ 2.000 km de diamètre, soit presque la taille de Pluton (2.300 km). Toutefois, la non-détection par le télescope spatial Spitzer le limite à un diamètre de 1.700 km. En combinant des données disponibles, Mike Brown (Caltech) a évalué la taille de Sedna à mi-chemin entre Pluton et Quaoar (2002 LM60), le planétoïde découvert par la même équipe en Juin 2002 et estimé à 1.260 km +/-190km par M.E. Brown et C.A. Trujillo au moyen du télescope spatial Hubble.

 

Sedna est probablement le plus grand objet trouvé dans le Système Solaire depuis que l'on a découvert Pluton en 1930.

 

Crédits : NASA/JPL-Caltech/R. Hurt (SSC-Caltech)

 

Des mesures astrométriques vont être effectuées très prochainement afin de déterminer avec plus de précision la taille de ce fascinant planétoïde.

 

La possible présence d'une Lune

 

L'équipe aurait obtenu également des preuves évidentes de la présence d'une petite lune orbitant autour de Sedna. En effet, les observations faites au télescope semblent indiquer que le planétoïde tourne probablement sur lui-même en environ 40 jours. De tous les objets du Système Solaire, seuls Mercure et Vénus tournent plus lentement. Cette rotation étonnamment lente du planétoïde pourrait être causée par la présence d'une lune. Les chercheurs espèrent vérifier prochainement cette possibilité avec le télescope spatial Hubble.

 

Le 14 Avril 2004

A la grande surprise des astronomes, Sedna ne semble pas avoir de lune pour compagnon.

 

Lors de l'annonce de l'existence de Sedna le 15 Mars, son découvreur Mike Brown du Caltech, était convaincu de l'existence d'un compagnon, se basant sur le fait que Sedna semble avoir une rotation très lente.

 

L'étude approfondie de 35 images prises par le télescope spatial Hubble de l'objet connu le plus lointain de notre Système solaire, non officiellement appelé Sedna, n'a pas montré la présence d'une lune orbitant autour du planétoïde.

 

Ce résultat inattendu pourrait offrir de nouveaux indices sur l'origine et l'évolution des objets situé aux confins du Système solaire.

 

http://hubblesite.org/newscenter/newsdesk/archive/releases/2004/14/text/

 

Le 06 Avril 2005

 

Lorsque le planétoïde éloigné Sedna a été découvert sur les bords extérieurs du Système solaire, cela a posé une énigme aux scientifiques. Sedna semblait avoir une rotation très lente comparée à la plupart des objets du Système solaire, effectuant une rotation complète tous les 20 jours. Les astronomes ont supposé que ce monde possédait une lune invisible dont la gravitation ralentissait la rotation de Sedna. A ce jour, les images du télescope spatial Hubble n'ont montré aucun signe de lune assez grande pour affecter Sedna.

 

De nouvelles mesures effectuées par Scott Gaudi, Krzysztof Stanek et ses collègues du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) ont éclairci ce mystère en montrant qu'une lune n'était pas indispensable après tout. Sedna est en rotation plus rapide qu'on le supposait précédemment, tournant sur son axe en 10 heures. Cette période de rotation plus courte est typique des planétoïdes dans notre Système solaire, n'exigeant aucune influence externe pour l'expliquer.

 

Les mesures initiales indiquaient que la période de rotation de Sedna était également extrême, extrêmement longue comparée à d'autres résidents du Système solaire. En mesurant les petites fluctuations de brillance, les scientifiques avaient estimé que Sedna tournait en 20-40 jours. Une telle rotation lente exigeait probablement la présence d'une grande lune proche dont la grativé pourrait freiner et ralentir la rotation de Sedna. Suite à cette interprétation, les concepts d'artistes publiés lors de l'annonce de la découverte de Sedna ont montré une lune compagnon. Un mois plus tard, des images prises par le télescope spatial Hubble démontraient qu'aucune grande lune n'existait.

 

A la manière des détectives, Gaudi et ses collègues ont réexaminé la question en observant Sedna au moyen du nouvel instrument MegaCam sur le télescope MMT de 6,5 m du Mount Hopkins, Arizona. Ils ont mesuré la brillance de Sedna en cherchant l'éclairement et l'atténuation périodique révélatrice qui montrerait à quelle vitesse Sedna tourne.

 

Leurs données correspondent à un modèle informatique dans lequel Sedna tourne une fois toutes les 10 heures ou à peu près. Les mesures de l'équipe excluent définitivement une période de rotation plus courte que 5 heures ou plus longue que 10 jours.

 

Nouvelles du Ciel : Le cas de la lune manquante de Sedna résolu [06/04/2005]

 

http://cfa-www.harvard.edu/press/pr0510.html

 

http://arxiv.org/abs/astro-ph/0503673

 

 

 

Pour en savoir plus...

 

http://www.spitzer.caltech.edu/Media/releases/ssc2004-05/release.shtml

 

http://www.jpl.nasa.gov/releases/2004/85.cfm

 

http://www.nasa.gov/home/hqnews/2004/mar/HQ_04091_sedna_discovered.html

 

http://pr.caltech.edu/media/Press_Releases/PR12505.html

 

http://www.ifa.hawaii.edu/faculty/jewitt/kb/sedna.html

 

http://spaceguard.esa.int/NScience/neo/neo-what/com-oort.htm

 

http://www.gps.caltech.edu/~mbrown/sedna/

 

L'orbite est visible sur
http://www.astrobgs.dyndns.org/astro/tno2004/K03V12B.HTM

 

Descriptif du Monde des Astéroïdes au 31 Décembre 2003  par Gérard Faure

 

Les ASTEROIDES

 

Correspondance entre la Magnitude absolue (H) et le Diamètre des Astéroïdes

 

Nouvelles du Ciel : Sedna (2003 VB12), le premier objet du nuage intérieur d'Oort découvert à ce jour [15/03/2004]

Nouvelles du Ciel : La découverte d'un objet mystérieux dans notre Système Solaire sera annoncée Lundi [13/03/2004]

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux