Retour à l'accueil

MONOCEROS - La Licorne

 

Limites approximatives

 

Etendue (en degrés carrés)

Ascension droite

Déclinaison

05h54

08h08

-11,0°

+11,9°

 

482

 

La Licorne mythologique, qui était habituellement figurée par un cheval au front orné d'une longue corne droite, a sans doute été inspirée par le narval. La constellation de la Licorne a été décrite pour la première fois par Jacob Bartsch, gendre de Kepler, qui l'aurait proposée dans son planisphère en 1624.

 

 

La Licorne est, en fait, une constellation peu apparente, qui ne contient aucune étoile très lumineuse. De plus, elle est située dans le voisinage de la brillante constellation d'Orion, qui lui vole la vue. Il y a néanmoins quelques objets intéressants, comme NGC 2244 (la nébuleuse de la Rosette), une nébuleuse à émission de forme quasi-annulaire contenant également un bel amas stellaire. De plus, Monoceros contient la nébuleuse du Cône NGC 2264, et la nébuleuse variable Hubble NGC 2261. On peut encore trouver les amas ouverts M 50, NGC 2301 et 2353, et les étoiles doubles Bêta et Epsilon Mon.

 

Constellation

Asc. Droite (2000.0)

Déclinaison (2000.0)

Magnitude

Diamètre apparent en "

NGC N° 

Type / Nom habituel

M50

Mon

07h03,2m

-08°20'

5,9

10,0 x 5,5

2323

AO

 

Objets intéressants du Catalgue Caldwell

NGC/IC

Constellation

Catégorie

Asc. Droite (2000.0)

Décl. (2000.0)

Mag

Diamètre apparent en '

Nom habituel

46

NGC 2261

Mon

N

06h 39.2m

+08° 44'

--

2  x 1

Variable d'Hubble

49

NGC 2237-9

Mon

N

06h 32.3m

+05° 03'

--

80 x 60

Rosette

50

NGC 2244

Mon

AO

06h 32.4m

+04° 52'

4.8

24

 

54

NGC 2506

Mon

AO

08h 00.2m

-10° 47'

7.6

7

 

 

Constellations limitrophes

(énoncées dans le sens des aiguilles d'une montre)

en haut (de gauche à droite)

Canis Minor

Gemini

côté droit (de haut en bas)

Orion

en bas (de droite à gauche)

Lepus

Canis Major

Puppis

côté gauche (de bas en haut)

Hydra

Choisir une autre Constellation

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux