A la conquête de Mars

 

 

L'opposition de la planète Mars du 28 Août 2003 est l'une des oppositions les plus favorables, puisqu'elle a lieu à seulement un jour du passage au périhélie de Mars. La planète sera alors à 55.7 millions de km de la Terre lors de cette opposition périhélique.

 

L'occasion est trop belle ! Tandis que des millions d'astronomes professionnels ou amateurs de par le monde auront les yeux tournés vers la planète rouge, trois sondes aux missions ambitieuses seront lancées en direction de Mars dès le début Juin 2003 pour un rendez-vous historique.

 

La première sonde européenne Mars Express emportera à son bord le petit atterrisseur britannique Beagle 2 dont la mission consistera à rechercher des traces de vie sur Mars. De son côté, la NASA lancera à l'assaut de la planète deux sondes emportant chacune un rover. Les deux rovers jumeaux fouleront le sol martien à la recherche de preuves de présence d'eau liquide dans le passé.

 

Enfin, la sonde japonaise Nozomi, lancée en 1998, arrivera en orbite martienne après un voyage de presque 5 ans.

 

Les missions Mars Global Surveyor et Mars Odyssey, encore en cours, ont déjà collecté de nombreuses informations, mais le renfort des nouvelles sondes in situ devrait permettre une étude encore plus appronfondie du sol martien.

Les missions

 

Exomars 2016

Mars Atmosphere and Volatile EvolutioN (MAVEN)

Mars Orbiter Mission (MOM, Mangalyaan)

Mars Science Laboratory

Phobos-Grunt

Phoenix

Mars Reconnaissance Orbiter

2003 Mars Exploration Rover Mission

Mars Express

Mars Odyssey 

Mars Global Surveyor

Nozomi (Planet B)

Mars Polar Lander

Mars Climate Orbiter

Mars Pathfinder

Mars 96

Mars Observer

Phobos 2

Phobos 1

Viking 2

Viking 1

Mars 7

Mars 6

Mars 5

Mars 4

Mariner 9

Mars 3

Mars 2

Cosmos 419

Mariner 8

Mariner 7

Mariner 6

[?]

Zond 2

Mariner 4

Mariner 3

Sputnik 24

Mars1

Sputnik 22

Marsnik 2

Marsnik 1

 

 

 

U.R.S.S.

Russie

U.S.A.

Europe

Japon

Inde

 

 

 

ExoMars2016

 

  

 

Mars Orbiter Mission (MOM, Mangalyaan)

ExoMars 2016

Crédit : ESA

 

 

Lancement : 14/03/2016

Arrivée : 19 Octobre 2016

Echec : Le module Schiaparelli de la sonde ExoMars s'est écrasé sur la planète rouge.

 

 

 

Le programme ExoMars est une entreprise conjointe entre l'ESA et l'agence spatiale russe, Roscosmos.

L'objectif principal du programme ExoMars est de répondre à la question de savoir si la vie a jamais existé sur Mars.

 

Le programme comprend deux missions. Le premier sera lancé en Mars 2016 et se compose de la Trace Gas Orbiter (TGO) et Schiaparelli, un module d'entrée, de descente et d'atterrissage démonstrateur.

La seconde est prévue pour le lancement en 2018 et comprend un rover et la surface plate-forme scientifique.

 

Echec : Le module de la sonde ExoMars n'a réussi que la plupart des étapes de sa descente et s'est écrasé sur Mars le 19 Octobre 2016. Schiaparelli semble être tombé en chute libre d'une altitude de 2 à 4 km et a heurté le sol a plus de 300 km/h.

 

 

Mars Atmosphere and Volatile EvolutioN (MAVEN)

 

  

 

MAVEN

Mars Atmosphere and Volatile EvolutioN

Crédit : NASA/Goddard

 

Lancement : 18/11/2013

Arrivée : Septembre 2014

 

 

 

La mission Mars Atmosphere and Volatile EvolutioN (MAVEN) fait partie du programme Mars Scout de la NASA, financé par le siège de la NASA. Lancée en 2013, la mission explorera la haute atmosphère de la planète rouge, la ionosphère et les interactions avec le Soleil et le vent solaire. Les scientifiques utiliseront des données de MAVEN pour déterminer le rôle qu'a joué le perte de volatiles dans l'atmosphère de Mars vers l'espace à travers le temps, donnant un aperçu de l'histoire de l'atmosphère et du climat de Mars, de l'eau liquide, et de l'habitabilité planétaire.

La suite d'instrument de MAVEN se compose de huit capteurs :

- Magnetometer

- Neutral Gas and Ion Mass Spectrometer

- Langmuir Probe and Waves

- Imaging Ultraviolet Spectrometer

- Solar Wind Electron Analyzer

- Solar Wind Ion Analyzer

- Solar Energetic Particles

- SupraThermal And Thermal Ion Composition

 

 

Mars Orbiter Mission (MOM, Mangalyaan)

 

  

 

Mars Orbiter Mission (MOM, Mangalyaan)

Mars Orbiter Mission (MOM, Mangalyaan)

Crédit : ISRO

 

Lancement : 05/11/2013

Arrivée : 21 Septembre 2014

 

 

 

Mars Orbiter Mission (abrégé en MOM) ou de manière informelle Mangalyaan est une sonde spatiale indienne de type orbiteur chargée d'étudier la planète Mars à partir d'une orbite elliptique. Il s'agit de la première sonde spatiale martienne développée par l'agence spatiale indienne, l'ISRO.

Objectifs scientifiques :

Exploration des caractéristiques de la surface de Mars , de la morphologie , de la minéralogie et de l'atmosphère martienne par des instruments scientifiques autochtones.

 

La charge utile de Mangalyaan est constituée de cinq instruments scientifiques :

- Lyman Alpha Photometer (LAP)

- Methane Sensor For Mars (MSM)

- Mars Exospheric Neutral Composition Analyzer (MENCA)

- Mars Color Camera (MCC)

- Thermal Infrared Imaging Spectrometer (TIS)

 

 

Mars Science Laboratory

 

  

 

Mars Science Laboratory - Curiosity

Mars Science Laboratory - Curiosity

Crédit : NASA/JPL-Caltech

 

Lancement : 26/11/2011

Arrivée : 06/08/2012

 

 

 

La mission Mars Science Laboratory (MSL) est sous la responsabilité du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Son enjeu est de déposer le Rover Curiosity, véhicule mobile équipé de 10 instruments scientifiques, sur le sol de Mars après environ 9 mois de voyage, puis explorer et analyser le cratère Gale afin de déterminer si les conditions propices au développement de la vie sur la planète rouge ont été un jour réunies. Véritable mission de tous les records, ce sont en tout 85 kg de matériel scientifique qui sont embarqués sur un véhicule de 900 kg 10 fois plus de science qu'à bord des missions Spirit et Opportunity qui ont engrangé de nombreux records et résultats depuis 2004. MSL est prévu pour fonctionner une année martienne, soit environ 2 années terrestres.

 

 

Phobos-Grunt

 

  

 

Phobos-Grunt

Phobos-Grunt

Crédit : IKI

 

Lancement : 08/11/2011

Echec lors de la mise en orbite, la sonde n'a pas quitté l'orbite terrestre

Rentrée atmosphérique le 15 Janvier 2012

 

 

 

La sonde russe Phobos-Grunt devait prendre le chemin de la petite lune de Mars le 08 novembre avec plusieurs instruments français à bord. Objectif : déterminer l'origine de la petite lune de Mars, Phobos. Après 11 mois de voyage, Phobos-Grunt devait rejoindre la planète rouge avec pour mission d'effectuer tout d'abord des mesures de la magnétosphère et de l'atmosphère martienne, et déposer son passager chinois Yinghuo-1 sur son orbite de travail autour de Mars. Le véhicule devait ensuite atterrir ensuite sur Phobos. La mission Phobos-Grunt aurait permis d'effectuer des observations in situ avec une charge utile importante qui devrait opérer à la surface durant une année. De plus, elle devait collecter des échantillons (environ 200g) et les retourner sur Terre pour des analyses très précises.

La sonde russe Phobos-Grunt, lancé depuis le Cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan par une fusée Zenith-2, a échoué à prendre sa trajectoire vers Mars et est resté en orbite autour de la Terre sur une orbite de parking. La mission aurait apparemment rencontré des problèmes avec le logiciel ou le système de propulsion, ou peut-être les deux.

 

 

Phoenix

 

  

 

Phoenix

Phoenix

Crédit : NASA/JPL-Calech/

University of Arizona

 

Lancement : 04/08/2007

Arrivée : 25/05/2008

 

 

Phoenix

 

Débarquement près de la calotte polaire Nord pour rechercher et analyser la glace d'eau sous la surface.

 

http://www.nasa.gov/mission_pages/phoenix/main/index.html

 

http://www.flashespace.com/html/aout07/04a_08.htm

   

 

Mars Reconnaissance Orbiter

 

  

 

Mars Reconnaissance Orbiter

Mars Reconnaissance Orbiter

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 12/8/2005

Arrivée : 10/03/2006

 

 

Mars Reconnaissance Orbiter

 

MRO atteindra la planète rouge le 10 Mars 2006 et sera placé en orbite basse à environ 313 km au-dessus de la surface de la planète. A partir de Novembre 2006, l'orbiteur entamera une mission de 25 mois.

 

Cette nouvelle sonde, d'une masse deux fois supérieure à celle de Mars Global Surveyor, est l'engin le plus imposant jamais construit par les Etats-Unis et envoyé autour de Mars.

 

Mars Reconnaissance Orbiter explorera les reliefs de la surface martienne avec une précision sans précédent, analysera les minéraux, détectera des poches d'eau ou de glace dans le sous-sol, étudiera la distribution de l'eau et de la poussière dans l'atmosphère, et établiera quotidiennement des relevés météorologiques.

 

http://www.nasa.gov/mission_pages/MRO/main/index.html

   

 

2003 Mars Exploration Rover Mission

 

  

 

2003 Mars Exploration Rover Mission

2003 Mars Exploration Rover Mission

Photo : NASA/JPL

 

Lancement Rover A- Spirit : 10/06/2003

Lancement Rover B - Opportunity : 08/07/2003

Arrivée de Spirit : 04/01/2004

Arrivée d'Opportunity : 25/01/2004

 

 

2003 Mars Exploration Rover Mission

 

En 2003, deux nouveaux "rovers", plus mobiles et plus puissants que le célèbre Sojourner de la mission Mars Pathfinder, seront en route vers Mars. Ces explorateurs robotisés seront capables de parcourir environ 40 mètres par jour martien à la surface de la planète. Les instruments embarqués permettront de rechercher des preuves de la présence d'eau liquide qui peut avoir été présente par le passé sur la planète. Les rovers seront identiques l'un à l'autre, mais atterriront dans des régions différentes de Mars. Le premier rover, devrait se poser sur le site du Cratère Gusev (Crater Gusev), situé à 15 degrés au sud de l'équateur de Mars. La cible du second rover est Meridiani Planum, situé à environ deux degrés au sud de l'équateur.

 

Immédiatement après l'atterrissage, chaque vagabond commencera la reconnaissance du site d'atterrissage en prenant un panorama d'image coloré et infrarouge visible à 360 degrés. Les roches et les sols seront analysés.

 

Mars Exploration Rover Mission home page

Athena Science Package home page

Send your name to Mars!

Red Rover Goes to Mars

http://mars.jpl.nasa.gov/mer/spotlight/merfinalfour01.html

http://mars.jpl.nasa.gov/mer

   

 

Mars Express

 

  

 

Mars Express

Mars Express

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 02/06/2003
Arrivée : 25/12/2003 - Mise en orbite autour de Mars

Le module d'atterrissage Beagle 2 na donné aucun signe de vie depuis la première tentative de contact radio du 25 décembre 2003. Le comité de pilotage du projet Beagle 2 a déclaré le 6 Février 2004 que l'atterrisseur était perdu.

 

 

 

Mars Express (ESA, plus un module d'atterrissage sous direction britannique).

 

Cette première sonde de l'Agence Spatiale Européenne à destination d'une autre planète se placera en orbite autour de Mars et effectuera une étude détaillée de sa surface, de ses structures souterraines et de son atmosphère. De plus, elle déploiera une petite station autonome, Beagle 2, qui se posera sur la planète afin d'en étudier la surface et d'y rechercher d'éventuelles traces de vie, actuelle ou fossile.

 

La sonde Mars Express, lancée le 2 juin par une fusée Soyouz-Frégate depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, est composée d'un orbiteur et d'un atterrisseur, baptisé Beagle 2. Dans sa configuration de lancement, Mars Express se présente sous la forme d'une caisse en aluminium constituée de panneaux en nids d'abeille mesurant 1,5 X 1,8 X 1,4 m (hors panneaux solaires) et pesant 1 223 kg au total.

 

L'atterrisseur Beagle 2 voyagera fixé à l'un des côtés de l'orbiteur, replié comme une grosse montre de poche. Fin décembre, la sonde arrivera à proximité de Mars et Beagle 2 se détachera six jours avant de se poser sur Mars tandis que l'orbiteur se mettra en orbite martienne.

 

Dépourvue de propulsion propre, la capsule de 60 kg contenant le petit atterrisseur sera larguée sur une trajectoire de collision avec Mars le 20 décembre. Après cinq jours de vol balistique, la capsule rentrera dans l'atmosphère martienne le jour de Noël. Protégé d'abord par un bouclier thermique puis freiné par deux parachutes, l'atterrisseur, qui ne pèsera plus que 30 kg, se posera dans la région d'Isidis Planitia, près de l'équateur martien. L'impact au sol sera amorti par trois airbags. Cette phase cruciale de la mission ne durera que dix minutes, de l'entrée dans l'atmosphère à l'atterrissage. Une fois posé, Beagle 2 émettra un signal sonore grâce auquel les opérateurs du laboratoire de radioastronomie de Jodrell Bank, au Royaume-Uni, sauront que l'atterrissage s'est bien déroulé. Ce signal de 9 notes a été composé pour l'équipe Beagle 2 par le groupe pop britannique "Blur".

 

Dans le même temps, la sonde Mars Express proprement dite aura manoeuvré pour se placer sur une orbite de capture. L'allumage de son moteur principal assurera alors sa décélération et son entrée sur une orbite martienne très elliptique. Quatre allumages supplémentaires seront requis pour atteindre l'orbite opérationnelle définitive : une orbite quasi-polaire parcourue en 7,5 heures et s'approchant jusqu'à 250 km de la planète.

 

Le site d'atterrissage de Beagle 2 est une vaste ellipse mesurant 300 km de long sur 150 km de large, située dans une région équatoriale appelée Isidis Planitia. Ce site a été choisi en fonction d'un certain nombre de facteurs, notamment la force des vents et la consistance du sol.

 

A la surface de Mars, Beagle 2 - qui doit son nom au navire HMS Beagle à bord duquel Charles Darwin effectua le tour du monde au cours duquel il imagina sa théorie sur l'évolution des espèces - déploiera ses panneaux solaires et le PAW, une batterie d'instruments (deux caméras, un microscope, deux spectromètres) montés à l'extrémité d'un bras robotisé. Il explorera alors son environnement, récoltant des données géologiques et minéralogiques qui devraient pour la première fois autoriser une datation absolue des échantillons rocheux. Grâce à une carotteuse-meuleuse et à "la taupe", un mini-robot filoguidé capable de se glisser sous les rochers ou de creuser le sol jusqu'à 2 m de profondeur, des échantillons seront collectés et soumis à l'examen du mini-laboratoire automatique GAP doté de 12 fours et d'un spectromètre de masse. C'est à celui-ci que reviendra la tâche de détecter d'éventuelles traces de vie ainsi que la datation des échantillons rocheux.

 

Une étude approfondie de la planète sera menée par l'orbiteur de Mars Express, qui pointera ses instruments vers elle pendant une demi-heure à une heure par orbite puis vers la Terre le reste du temps pour relayer les informations collectées ainsi que celles transmises par Beagle 2.

 

Les sept instruments à bord de l'orbiteur doivent fournir de nombreuses informations sur la structure et l'évolution de Mars. La caméra stéréo à très haute résolution HRSC effectuera une cartographie complète de la planète à 10 m de résolution et sera même capable de photographier certaines régions avec une précision d'à peine 2 m. Le spectromètre OMEGA dressera la première carte minéralogique de la planète avec une précision de 100 m. Le spectromètre PFS poursuivra cette étude minéralogique et dressera également la carte de la composition de l'atmosphère afin d'en définir la dynamique. Le radar MARSIS, doté d'une antenne de 40 m, sondera la surface jusqu'à une profondeur de 2 km pour en explorer la structure et surtout tenter d'y détecter des poches d'eau. L'instrument ASPERA étudiera les interactions entre la haute atmosphère et le milieu interplanétaire. Il s'agira de déterminer comment et à quel rythme l'absence de champ magnétique servant de déflecteur contre le vent solaire a permis à ce dernier de disperser l'essentiel de l'atmosphère martienne dans l'espace. Le spectromètre SPICAM et l'expérience MaRS sonderont également l'atmosphère en observant des occultations d'étoiles ou de signaux radio.

 

La mission de l'orbiteur devrait durer au moins une année martienne complète (687 jours) tandis que Beagle 2 devrait fonctionner à la surface de Mars pendant 180 jours.

 

Cette première mission européenne vers Mars reprend une partie des objectifs de la mission Mars 96 avec la Russie, perdue lors d'un échec au lancement par une fusée Proton. Un partenaire russe est d'ailleurs associé à chaque instrument de l'orbiteur. Mars Express s'intègre dans le cadre de l'exploration internationale de Mars qui met également en oeuvre les sondes américaines Mars Surveyor, Mars Odyssey et les deux Mars Exploration Rovers ainsi que la sonde japonaise Nozomi. Dans le cadre de ce partenariat, Mars Express pourra éventuellement relayer les informations des rovers de la NASA tandis que Mars Odyssey pourra retransmettre celles de Beagle 2 si nécessaire.

 

Les enjeux scientifiques de cette mission sont de premier ordre. Mars Express doit apporter des réponses aux multiples questions soulevées par les missions précédentes, relatives notamment à l'évolution de Mars, à l'histoire de son activité interne, à la présence d'eau sous sa surface, à la possibilité que Mars ait un jour été couverte d'océans et ait pu permettre l'éclosion d'une vie, voire même à la possibilité que celle-ci soit encore présente, dans d'éventuelles nappes aquifères souterraines. L'atterrisseur Beagle 2 doit en outre procéder à une analyse directe du sol et de l'environnement, ce qui fait de Mars Express une mission vraiment unique en son genre.

 

(Sources : ESA)

 

Mars Express home page

Beagle 2 homepage

http://www.esa.int/SPECIALS/Mars_Express/

http://mars.jpl.nasa.gov/express

http://www.marsis.com

 

 

Mars Odyssey

 

  

 

Mars Odyssey

Mars Odyssey

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 07/04/2001

24/10/2001 Mise en orbite polaire autour de Mars

 

 

 

Mars Odyssée 2001 est un vaisseau spatial orbital conçu pour déterminer la composition de la surface de la planète, détecter l'eau et la glace enterrées peu profondémment et étudier l'environnement de radiation.

 

Odyssée prendra des images qui seront utilisées pour identifier les minéraux et les roches de la surface martienne et étudier des processus géologiques à petite échelle. En mesurant la quantité d'hydrogène dans les couches supérieures du sol, le vaisseau spatial nous aidera à comprendre quelle quantité d'eau pourrait être disponible pour l'exploration future, et donner des indices sur l'histoire du climat de la planète. La navette spatiale collectera aussi des données sur l'environnement de radiation pour évaluer les risques potentiels pour les futurs explorateurs humains.

 

2001 Mars Odyssey

Mars Odyssey Mission Status

Where Is Mars Odyssey Right Now?

 

 

Mars Polar Lander

 

  

 

Mars Polar Lander

Mars Polar Lander

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 03/01/1999

03/12/1999 Echec au cours de la descente sur Mars

 

 

 

Mars Polar Lander était une mission ambitieuse consistant à poser un vaisseau spatial aux environs du pôle sud de Mars et creuser la glace à l'aide d'un bras robotisé.

Mars Polar Lander et le lander DeepSpace 2, conçue pour impacter la surface martienne afin d'évaluer de nouvelles technologies, ont été perdus au cours de la descente le 3 décembre 1999. 

 

Mars Polar Lander

The Failed Mars Mission

Mars Polar Lander - Mars Volatiles and Climate Surveyor (MVACS) 

 

 

Mars Climate Orbiter

 

  

 

Mars Climate Orbiter

Mars Climate Orbiter

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 10/12/1998

23/09/1999 Echec. Confusion entre le système métrique et les mesures anglaises à l'atterrissage

 

 

 

La navette spatiale de Mars Climate Orbiter a été conçue pour fonctionner comme un satellite météorologique interplanétaire et un relais de communications pour Mars Polar Lander.

La navette spatiale de Mars Climate Orbiter a été perdue lors de son arrivée le 23 septembre 1999. Les ingénieurs ont conclu que le vaisseau spatial s'est probablement consumé en pénétrant dans l'atmosphère martienne. Une confusion entre le système métrique et les mesures anglaises lors de l'atterrissage serait à l'origine de l'échec.

 

Mars Climate Orbiter

Mars Orbiter: What May Have Happened

Mars Orbit Insertion Fact Sheet

 

 

Nozomi (Planet B)

 

  

 

Nozom (Planet B)

Nozomi (Planet B)

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 04/07/1998

Arrivée prévue fin 2003

Echec - Abandon de la mission en Décembre 2003 - Défaillances techniques des instruments embarqués

 

 

Nozomi (Planète-B), la première navette spatiale japonaise à destination de Mars, a été lancée le 4 juillet 1998.

L'objectif scientifique primaire du programme de Planète-B est d'étudier l'atmosphère supérieure martienne avec l'accent sur son interaction avec le vent solaire.

 

En raison d'une défaillance technique, la sonde n'a pu rejoindre la trajectoire initialement prévue. L'équipe de contrôle de vol a dû envoyer une nouvelle commande pour récupérer la sonde et la placer sur une trajectoire l'amenant vers Mars. Suite à cette manoeuvre, la sonde n'avait plus assez de carburant pour s'injecter vers l'orbite prévue pour atteindre son objectif. L'équipe d'analyse de mission a constaté qu'une trajectoire alternative était possible en fonction du carburant disponible. Ainsi l'insertion d'orbite qui avait été prévue le 11 octobre 1999, a été abandonnée et une nouvelle stratégie de trajectoire a été établie.

 

L'arrivée de Nozomi vers Mars est prévue en 2004 après deux passages à proximité de la Terre en Décembre 2002 et en Juin 2003.

 

Par suite de problèmes techniques, l'agence spatiale japonaise JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) abandonne tout effort pour maintenir Nozomi sur sa trajectoire finale. Les manoeuvres cruciales d'insertion d'orbite étaient impossible de réaliser à cause des équipements défectueux du satellite et la mission a été annulée. Nozomi suit désormais une grande orbite solaire elliptique.

 

http://www.isas.ac.jp/e/enterp/missions/nozomi/cont.html

http://www.planet-b.isas.ac.jp/index-e.html

http://nssdc.gsfc.nasa.gov/database/MasterCatalog?sc=1998-041A

 

 

Mars Pathfinder

 

  

 

Mars Pathfinder

Mars Pathfinder

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 02/12/1996

04/07/1997 Atterrissage. Dépôt d'un robot sur le sol. Dernière transmission le 27/09/1997

 

 

 

Mars Pathfinder a été conçu à l'origine comme une démonstration de technologie consistant à faire atterrir un Lander et un Rover robotisé se déplaçant à la surface de la planète rouge. Pathfinder a non seulement accompli son but, mais a aussi recueilli une quantité sans précédent de données et a fonctionné beaucoup plus longtemps qu'initialement prévu.

 

Mars Pathfinder a utilisé une méthode innovatrice pour entrer directement dans l'atmosphère martienne : un parachute pour ralentir sa descente dans la mince atmosphère et un système géant d'airbags pour atténuer l'impact. Le site d'atterrissage, Ares Vallis, située dans l'hémisphère nord de Mars, a été choisi pour sa surface relativement sûre pour atterrir et pour la large variété de roches parsemant sa surface.

 

Le lander, renommé en l'honneur de Carl Sagan après son atterrissage couronné de succès et le rover, nommé Sojourner, ont survécu bien au-delà que le prévoyait leur conception.

 

De l'atterrissage jusqu'à la transmission finale de données le 27 Septembre 1997, Mars Pathfinder a été un succès complet. L'énorme quantité d'informations recueillies comprend notamment plus de 16.500 images prises par le Lander et 550 images en provenance de Sojourner, ainsi que plus de 15 analyses chimiques du sol et des roches, et des données sur les vents et autres facteurs météorologiques.

 

Les découvertes des enquêtes effectuées avec des instruments scientifiques embarqués tant sur le lander que sur Sojourner suggèrent que le climat de Mars a été chaud et humide par le passé, avec de l'eau à l'état liquide et une atmosphère plus épaisse.

 

Mars Pathfinder

Mars Pathfinder Project Information

Spacezone: Mars Pathfinder

 

 

Mars 96

 

  

 

Mars 96

Mars 96

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 16/11/1996

Echec au lancement

 

 

 

Lancée par une fusée Proton, cette sonde devait se placer en orbite basse autour de Mars pour étudier la planète. Au cours de cette phase, la sonde devait larguer deux pénétrateurs avec pour objectif l'étude de la composition chimique du sol, et deux petites stations conçues pour l'étude de la basse atmosphère et de l'intérieur de la planète.

 

 

Mars Global Surveyor

 

  

 

Mars Global Surveyor

Mars Global Surveyor

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 07/11/1996

12/09/1997 Mise en orbite réussie autour de Mars. Cartographie martienne. Dernière transmission le 02 Novembre 2006

 

 

 

Lancé le 07 Novembre 1996, Mars Global Surveyor est la première mission américaine réussie à destination de Mars depuis Viking 1 et 2. Mars Global Surveyor s'est correctement placée en orbite le 12 Septembre 1997 sur une orbite elliptique, et après un an et demi autour de la planète pour l'amener sur une orbite circulaire, la sonde commença en Mars 1999 une première mission consistant en une cartographie de la planète à partir d'une basse altitude. MGS acheva sa première mission le 31 janvier 2001, et entama une mission complémentaire avec pour objectif d'étudier entièrement la surface de Mars et son atmosphère. Toujours en orbite, MGS a tranmis aujourd'hui plus de données sur la planète rouge que toutes les autres missions réunies.

 

L'orbiteur n'a pas communiqué avec la Terre depuis le 02 Novembre 2006. Les indications préliminaires sont qu'un panneau solaire a eu des difficultés à pivoter, soulevant la possibilité que le vaisseau spatial n'est plus capable de générer assez de puissance pour communiquer.

 

Mars Global Surveyor home page

20 000 images de Mars

 

 

Mars Observer

 

  

 

Mars Observer

Mars Observer

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 25/09/1992

Mise en orbite prévue. Contact perdu le 22/08/1993 juste avant la mise en orbite

 

 

 

La mission Mars Observer a été lancée le 25 Septembre 1992, soit 17 ans après la dernière mission américaine à destination de la planète rouge, avec pour objectif d'étudier la géologie, la géophysique et le climat de Mars depuis son orbite. Malheuseusement, le contact avec le vaisseau a été perdu le 22 Août 1993, peu de temps avant la mise en orbite autour de Mars.

 

 

Phobos 2

 

  

 

Phobos 2

Phobos 2

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 12/07/1988

Atterrissage et mise en orbite en prévision. Obtention de 40.000 spectres infrarouges. Images de Phobos. Contact perdu le 27/03/1989

 

 

 

Les deux sondes soviétiques Phobos 1 et Phobos 2, lancées à quelques jours d'intervalle en Juillet 1988, avaient pour mission de se mettre en orbite autour de Mars, puis de survoler le petit satellite Phobos à une altitude inférieure à 100m et de larguer à sa surface deux modules scientifiques.

 

La sonde Phobos 2 s'est correctement mise en orbite autour de Mars en Janvier 1989, obtenant au passage près de 40.000 spectres infrarouges représentant environ 15% des régions comprises entre 30° de latitude nord et 30° de latitude sud de Mars, ainsi que des cartes thermiques des régions équatoriales. Phobos 2 s'est également approchée à environ 190km du satellite Phobos. Les images obtenues ont permis, notamment, de mieux connaître la forme du satellite et les variations de teintes de sa surface.

Phobos 2 a cessé de fonctionner le 27 Mars 1989 avant d'avoir pu larguer à la surface de Phobos les instruments scientifiques destinés à son étude.

 

 

Phobos 1

 

  

 

Phobos 1

Phobos 1

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 07/07/1988

Atterrissage et mise en orbite en prévision. Contact perdu le 29/08/1988

 

 

 

Les deux sondes soviétiques Phobos 1 et Phobos 2, lancées à quelques jours d'intervalle en Juillet 1988, avaient pour mission de se mettre en orbite autour de Mars, puis de survoler le petit satellite Phobos à une altitude inférieure à 100m et de larguer à sa surface deux modules scientifiques.

Le contact avec Phobos 1 a été perdu le 29 Août 1988 suite à une erreur de télécommnade.

 

 

Viking 2

 

  

 

Viking 2 Orbiter

Viking 2 Orbiter

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 09/09/1975

Orbiteur : 07/08/1976 Mise en orbite. Etude de la planète. Arrêt de fonctionnement le 07/08/1980

Lander : 03/09/1976 Atterrissage dans la région de Utopia Planitia. A cessé d'opérer le 11 Avril 1980

 

 

 

Le projet Viking de la NASA fut couronné de succès et entra dans l'histoire en devenant la première mission à poser correctement un vaisseau spatial à la surface d'une autre planète.

 

Deux vaisseaux identiques, Viking 1 et Viking 2, lancés à quelques jours d'intervalle, constitués chacun en un Orbiter et un Lander, avaient pour mission de se satelliser autour de Mars (l'Orbiter), et de se poser à la surface de la planète pour l'étudier (le Lander).

 

Viking 2, lancé le 09 Septembre 1975, se mit en orbite autour de Mars le 07 Août 1976. Après séparation, le Lander de Viking 2 toucha le sol de Mars le 03 Septembre 1976 dans la région de Utopia Planitia.

 

Le Lander était équipé d'une caméra à balayage panoramique permettant d'obtenir des images en couleurs des environs du point d'atterrissage, avec des détails de l'ordre de 2.5mm à proximité des pieds du Lander. Un bras télécommandé, équipé d'une petite pelle, permettait de prélever des échantillons du sol pour les analyser. Un spectromètre de masse couplé avec un chromatographe à gaz, permettait de déterminer la composition des substances minérales et organiques présentes dans le sol et l'atmosphère. D'autres expériences biologiques étaient notamment prévues pour la détection éventuelle de la présence de micro-organismes dans le sol martien. Ces expériences permirent de constater que le sol martien, sous l'effet du rayonnement ultra-violet en provenance du Soleil, comporte des éléments extrêmement oxydants interdisant la présence de molécules organiques.

 

Prévu pour fonctionner environ 3 mois après l'atterrissage du Lander, l'Orbiteur continua à fonctionner jusqu'au 07 Août 1980, après avoir effectué 1.489 orbites autour de Mars.

 

Le Lander de Viking 2 a effectué sa dernière transmission de données vers la Terre le 11 Avril 1980.

 

 

Viking 1

 

  

 

Viking 1 Lander

Viking 1 Lander

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 20/08/1975

Orbiter : 19/06/1976 Mise en orbite. Etude de la planète. Arrêt de fonctionnement le 24/07/1978

Lander : 20/07/1976 Atterrissage dans la région de Chryse Planitia. Etude du sol. A cessé d'opérer le 11 Novembre 1982

 

 

 

Le projet Viking de la NASA fut couronné de succès et entra dans l'histoire en devenant la première mission à poser correctement un vaisseau spatial à la surface d'une autre planète.

 

Deux vaisseaux identiques, Viking 1 et Viking 2, lancés à quelques jours d'intervalle, constitués chacun en un Orbiter et un Lander, avaient pour mission de se satelliser autour de Mars (l'Orbiter), et de se poser à la surface de la planète pour l'étudier (le Lander).

 

Viking 1, lancé le 20 Août 1975, se mit en orbite autour de Mars le 19 Juin 1976. Après séparation, le Lander de Viking 1 toucha le sol de Mars le 20 Juillet 1976 dans la région de Chryse Planitia. Le Lander était équipé d'une caméra à balayage panoramique permettant d'obtenir des images en couleurs des environs du point d'atterrissage, avec des détails de l'ordre de 2.5mm à proximité des pieds du Lander. Un bras télécommandé, équipé d'une petite pelle, permettait de prélever des échantillons du sol pour les analyser. Un spectromètre de masse couplé avec un chromatographe à gaz, permettait de déterminer la composition des substances minérales et organiques présentes dans le sol et l'atmosphère. D'autres expériences biologiques étaient notamment prévues pour la détection éventuelle de la présence de micro-organismes dans le sol martien. Ces expériences permirent de constater que le sol martien, sous l'effet du rayonnement ultra-violet en provenance du Soleil, comporte des éléments extrêmement oxydants interdisant la présence de molécules organiques.

 

Prévu pour fonctionner environ 3 mois après l'atterrissage du Lander, l'Orbiteur continua à fonctionner jusqu'au 27 Juillet 1978.

 

Le Lander de Viking 1 a effectué sa dernière transmission de données vers la Terre le 11 Novembre 1982.

 

 

Mars 7

 

  

 

 

 

Lancement : 09/08/1973

09/03/1974 Echec. A manqué Mars

 

 

 

Mars 7, d'une masse proche de 5 tonnes et appartenant à la seconde génération des sondes planétaires soviétiques, avait pour mission de se satelliser autour de Mars et de déposer des laboratoires à sa surface. Mars 7 a raté sa cible.

 

 

Mars 6

 

  

 

 

 

Lancement : 05/08/1973

12/03/1974 Observations pendant la descente. S'est écrasé à l'atterrissage

 

 

 

Mars 6, d'une masse proche de 5 tonnes et appartenant à la seconde génération des sondes planétaires soviétiques, avait pour mission de se satelliser autour de Mars et de déposer des laboratoires à sa surface. Mars 6 s'est écrasé à l'atterrissage.

 

 

Mars 5

 

  

 

 

 

Lancement : 25/07/1973

01/02/1974 Echec de l'atterrissage

 

 

 

Mars 5, d'une masse proche de 5 tonnes et appartenant à la seconde génération des sondes planétaires soviétiques, avait pour mission de se satelliser autour de Mars et de déposer des laboratoires à sa surface.

 

 

Mars 4

 

  

 

 

 

Lancement : 21/07/1973

10/02/1974 Echec de la mise en orbite autour de Mars

 

 

 

Mars 4, d'une masse proche de 5 tonnes et appartenant à la seconde génération des sondes planétaires soviétiques, avait pour mission de se satelliser autour de Mars. La mise en orbite se solda par un échec.

 

 

Mariner 9

 

  

 

Mariner 9

Mariner 9

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 30/05/1971

13/11/1971 Mise en orbite martienne. Cartographie complète de la surface. 7329 images. A fonctionné jusqu'au 27/10/1972

 

 

 

Entre 1962 et 1973, le JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA a imaginé et construit 10 vaisseaux nommés Mariner destinés à l'exploration des planètes du Système solaire. Ces vaisseaux ont visité Vénus, Mars ou Mercure.

 

Mariner 8 et 9 constituent la troisième et dernière paire des missions de la NASA à destination de Mars, avec comme objectif de rejoindre la planète et de rester en orbite autour de celle-ci.

 

Mariner 9 a été lancé avec succès le 30 Mai 1971, et devint le premier satellite artificiel de Mars après son arrivée et sa mise en orbite réussie autour de la planète rouge.

Mariner 9 photographia complètement Mars et révéla un monde inattendu composé de volcans, de cañons, de vallées glaciaires. Au total 7329 photographies, couvrant la superficie totale de Mars, furent prises jusqu'à la transmission finale du vaisseau le 27 octobre 1972.

Mariner 9 a également fourni les premières images rapprochées des deux lunes de Mars : Phobos et Deimos.

 

 

Mars 3

 

  

 

Mars 3

Mars 3

Photo : NASA

 

Lancement : 28/05/1971

02/12/1971 Atterrissage. Panne au bout de 20 secondes

 

 

 

Mars 3, d'une masse proche de 5 tonnes, était une sonde appartenant à la seconde génération des sondes planétaires soviétiques. Après une satellisation réussie autour de Mars, six mois après son lancement, la sonde réussit son atterrissage sur le sol martien mais tombe en panne au bout de quelques secondes.

 

 

Mars 2

 

  

 

Mars 2

Mars 2

Photo : NASA

 

Lancement : 19/05/1971

27/11/1971 S'est écrasé à l'atterrissage

 

 

 

Mars 2, d'une masse proche de 5 tonnes, était une sonde appartenant à la seconde génération des sondes planétaires soviétiques. Après une satellisation réussie autour de Mars, six mois après son lancement, la sonde échoue dans sa tentative de déposer en douceur des laboratoires sur le sol martien.

 

 

Cosmos 419

 

  

 

 

 

Lancement : 10/05/1971

Mise en orbite et atterrissage en prévision. N'a pas quitté l'orbite de la Terre

 

 

 

 

Mariner 8

 

  

 

Mariner 8

Mariner 8

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 08/05/1971

Survol prévu. Echec au lancement

 

 

 

Entre 1962 et 1973, le JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA a imaginé et construit 10 vaisseaux nommés Mariner destinés à l'exploration des planètes du Système solaire. Ces vaisseaux ont visité Vénus, Mars ou Mercure.

 

Mariner 8 et 9 constituent la troisième et dernière paire des missions de la NASA à destination de Mars, avec comme objectif de rejoindre la planète et de rester en orbite autour de celle-ci.

Le lancement de Mariner 8 en Mai 1971 se solda par un échec.

 

 

Mariner 7

 

  

 

Mariner 7

Mariner 7

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 27/03/1969

05/08/1969 Survol à 3551km. Transmet 126 images. Etudie la structure et la composition de l'atmosphère

 

 

 

Entre 1962 et 1973, le JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA a imaginé et construit 10 vaisseaux nommés Mariner destinés à l'exploration des planètes du Système solaire. Ces vaisseaux ont visité Vénus, Mars ou Mercure.

 

Quatre ans après l'envoi de Mariner 3 et 4, les vaisseaux Mariner 6 et 7 constituent la seconde paire des missions vers Mars de la NASA.

Lancé en Mars 1969, Mariner 7 survole l'équateur et le pôle sud de Mars en Août de la même année. Mariner 7 étudie également l'atmosphère et la surface de Mars, et obtient 126 images de la planète.

 

 

Mariner 6

 

  

 

Mariner 6

Mariner 6

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 24/02/1969

31/07/1969 Survol à 3437km. Transmet 75 images. Etudie la structure et la composition de l'atmosphère

 

 

 

Entre 1962 et 1973, le JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA a imaginé et construit 10 vaisseaux nommés Mariner destinés à l'exploration des planètes du Système solaire. Ces vaisseaux ont visité Vénus, Mars ou Mercure.

 

Quatre ans après l'envoi de Mariner 3 et 4, les vaisseaux Mariner 6 et 7 constituent la seconde paire des missions vers Mars de la NASA.

Lancé en Février 1969, Mariner 6 survole l'équateur et le pôle sud de Mars en Juillet de la même année. Mariner 6 étudie également l'atmosphère et la surface de Mars, et obtient 75 images de la planète.

 

 

[?]

 

  

 

 

 

Lancement : 27/03/1967

Survol prévu. Echec de la mise en orbite autour de la Terre

 

 

 

 

Zond 2

 

  

 

Zond 2

Zond 2

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 30/11/1964

Survol. Echec des communications

 

 

 

Les trois premiers Zond lancés par les soviétiques étaient des stations interplanétaires automatiques d'environ 1 tonne, de même modèle que les sondes Venera et Mars de première génération.

Zond 2 fut lancé fin Novembre 1964 à destination de Mars pour un survol de la planète, mais la sonde resta muette.

 

 

Mariner 4

autres noms : Mariner-Mars 1964, 00942

 

  

 

Mariner 4

Mariner 4

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 28/11/1964

14/07/1965 Survol à 9920 km. Prend 21 images

 

 

 

Entre 1962 et 1973, le JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA a imaginé et construit 10 vaisseaux nommés Mariner destinés à l'exploration des planètes du Système solaire. Ces vaisseaux ont visité Vénus, Mars ou Mercure.

 

Mariner 4 a été lancé à destination de Mars quelques semaines après Mariner 3.

Le 14 Juillet 1965, Mariner 4 a effectué un survol de Mars, et collecte au passage les premières photographies rapprochées d'une autre planète.

 

 

Mariner 3

 

  

 

Mariner 3

Mariner 3

Photo : NASA/JPL

 

Lancement : 05/11/1964

Survol prévu. Coiffe en panne

 

 

 

Entre 1962 et 1973, le JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA a imaginé et construit 10 vaisseaux nommés Mariner destinés à l'exploration des planètes du Système solaire. Ces vaisseaux ont visité Vénus, Mars ou Mercure.

 

Mariner 3 a été lancé le 5 Novembre 1964 à destination de Mars. Un survol de Mars était prévu, mais la coiffe est tombée en panne empêchant Mariner 3 de sortir correctement.

 

 

Sputnik 24

autres noms : Beta Xi 1, Korabl 13, Mars 1962B, Sputnik 31 (USNSC), 00451

 

  

 

 

 

Lancement : 04/11/1962

Survol prévu de Mars - Echec de la mise en orbite autour de la Terre

 

 

 

 

Mars1

 

  

 

Mars 1

Mars 1

Photo : NASA/NSSDC-GSFC

 

Lancement : 01/11/1962

Echec. Survol prévu de Mars. Contact radio perdu à 106 millions de km 

 

 

 

Sept sondes de ce type ont été lancées avec succès à destination de Mars. Pesant 890kg, la première de cette série, Mars 1, était une sonde de première génération destinée à l'étude de la planète. La sonde tomba en panne pendant le trajet et demeura muette lorsqu'elle passa près de Mars le 19 Juin 1963.

 

 

Sputnik 22

autres noms : Korabl 11, Mars 1962A, Sputnik 29 (USNSC), 00443

 

  

 

 

 

Lancement : 24/10/1962

Survol prévu de Mars - Echec de la mise en orbite autour de la Terre

 

 

 

 

 

Marsnik 2

autres noms : Korabl 5 et Mars 1960B)

 

  

 

 

 

Lancement : 14/10/1960

Survol prévu de Mars - Echec de la mise en orbite autour de la Terre

 

 

 

 

 

 

 

Marsnik 1

autres noms : Korabl 4 et Mars 1960A

 

  

 

 

 

Lancement : 10/10/1960

Survol prévu de Mars - Echec de la mise en orbite autour de la Terre

 

 

 

 

 

 

Liens...pour en savoir plus

 

Opposition de MARS le 28 Août 2003 Le meilleur moment pour observer Mars. 

 

http://mars.jpl.nasa.gov/missions/

http://nssdc.gsfc.nasa.gov/planetary/chronology_mars.html

 

Mars Exploration Program 

Center for Mars Exploration 

fact sheet on Mars

Mars 2003 and 2005 Missions

Mars Today

 

Encyclopedia Astronautica

 

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux