Retour à l'accueil

 

Soleil

Planètes

Mercure

Vénus

Terre

Mars

Jupiter

Saturne

Uranus

Neptune

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie

 

 

 

Planètes naines

(1) Cérès

 

 

 

 

 

 

 

 

Planètes naines - Plutoïdes

 

(134340) Pluton

(136199) Eris = 2003 UB313

(136472) Makemake = 2005 FY9

(136108) Haumea = 2003 EL61

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Satellites de Jupiter : Io  Europe  Ganymède  Callisto  Autres Satellites

 

JUPITER / Jupiter

P05.jpg

Comme toutes les planètes et les premiers astéroïdes découverts, Jupiter a reçu un symbole.

[Gould, B.A. 1852, On the Symbolic Notation of the Asteroids, Astron. J., 2, 80.]

 

 

Jupiter est normalement le 4ème objet le plus brillant dans le ciel, après le Soleil, la Lune, Vénus (parfois Mars, au moment des oppositions, est plus brillante que Jupiter). La planète géante est facile à voir à l'oeil nu. Les bandes et la Grande Tache Rouge sont visibles dans un petit télescope. Ses quatre plus gros satellites (Io, Europe, Ganymède, et Callisto) peuvent facilement être vus avec des jumelles.

 

 

Caractéristiques

 

Jupiter est la plus grosse des planètes du Système Solaire. C'est également la plus massive. Son diamètre est de 11 fois supérieur à celui de la Terre et sa masse est de 318 fois celle de notre planète.

 

Jupiter ne possède pas de surface solide. C'est une énorme sphère de gaz, qui présente, au télescope, une couleur jaune avec des structures sombres sur un fond plus clair, ainsi qu'un énorme tourbillon qui apparaît sous forme d'une Grande Tache rouge.

 

Crédit : NASA/JPL

  

Dans sa rotation autour de notre Soleil, Jupiter entraîne une multitude de satellites ainsi qu'un système d'anneaux (mis en évidence par l'analyse des photographies réalisées par les sondes Voyager).

 

Les quatre principaux satellites de Jupiter (Io, Europe, Ganymède et Callisto) sont visibles aux jumelles.

 

Les anneaux de Jupiter, découverts en Mars 1979, sont quasiment dans le prolongement du plan équatorial de la planète. Il en est de même pour les anneaux de Saturne, ceux d'Uranus (trouvés en 1977) et de Neptune (découverts en 1984).
 

Ces quatre systèmes d'anneaux sont tous différents : l'anneau de Jupiter, très ténu, baigne dans un halo presque transparent. Uranus est entouré d'une dizaine d'anneaux minces et sombres. Neptune a trois anneaux principaux très étroits et très sombres plus quelques anneaux mineurs un peu plus étalés et encore plus sombres, le tout immergé dans un disque extrêmement diffus.

 

Les anneaux de Jupiter, photographiés par la sonde Voyager, ne contiennent que des particules de très petites tailles

Crédits : NASA/JPL

 

Malgré cette diversité, il est fort probable qu'un seul mécanisme ait présidé à leur formation et à leur maintien. Les anneaux principaux sont tous situés à l'intérieur de la limite de Roche, en deça de laquelle les forces de marées disloquent tout satellite qui s'approcherait imprudemment de la planète.

 

Anneaux de Jupiter

Nom

Distance (en km) au centre de la planète

Largeur (en km)

Date de découverte

Découvreurs

L´anneau de Jupiter vu par Galileo : on distingue nettement le halo plus épais

Crédit : JPL/NASA

1979 J1R ("Halo")

100.000 - 122.800

22.800

1979

Voyager 1

1979 J2R ("Main")

122.800 - 129.200

6.400

1979

Voyager 1

1979 J3R ("Gossamer")

129.200 - 214.200

85.000

1979

Voyager 1

http://planetarynames.wr.usgs.gov/append8.html

http://pds-rings.seti.org/jupiter/jupiter.html

http://portail.imcce.fr/fr/ephemerides/astronomie/Promenade/pages3/329.html

http://bugle.imcce.fr/fr/ephemerides/donnees/nsdc/nsdf/guidejupiter.html

 

Une remarque toutefois : les anneaux principaux observés présentent presque tous des bords francs. Les observations spatiales ont révélé l'existence de petits satellites orbitant non loin des bords des anneaux. Les théoriciens ont vite fait de comprendre que ces satellites obligent les particules des anneaux à rester confinées à l'intérieur de certaines limites bien nettes.

 

 

Missions spatiales

 

Pioneer 10 et Pioneer 11 furent les premiers vaisseaux spatiaux à survoler Jupiter en Décembre 1973 et Décembre 1974. Voyager 1 et Voyager 2 suivirent en survolant Jupiter en Mars 1979 et Juillet 1979. En Février 1992, Ulysse utilisa l'assistance gravitationnelle de Jupiter pour partir en direction du Soleil. Plus récemment, Galileo, en Décembre 1995 envoya une sonde en direction de Jupiter. Le 30 décembre 2000, Cassini survola la planète géante avant son envol vers Titan, l'une des lunes de Saturne. La sonde New Horizons, envoyée en 2006 pour une arrivée à destination de Pluton et de la Ceinture de Kuiper en 2015, survolera Jupiter le 28 Février 2007, passant à environ 2,3 millions de km de la planète géante.

 

Les dernières images de Jupiter par la Sonde Cassini-Huygens en route vers Saturne et Titan : Missions - Cassini

Cassini-Huygens is a collaborative effort of NASA, ESA and the Italian Space Agency. 

 

Crédit : NASA, JPL, University of Arizona

 

Crédit : NASA, JPL, University of Arizona

Crédit : NASA, JPL, University of Arizona

 

Jupiter - Caractéristiques Orbitales

Distance moyenne au Soleil

778 412 027 km

(5,2 ua)

Distance maximale au Soleil

816 millions de km

Distance minimale au Soleil

740 millions de km

Distance maximale à la Terre

960 millions de km

Distance minimale à la Terre

590 millions de km

Inclinaison de l'orbite sur l'écliptique

1,305 30°

Excentricité de l'orbite

0,048 392 66

Période de révolution sidérale

4 335,3545 jours

soit 11 ans 317 jours 14,51 heures

Période de révolution synodique

398,8613 jours

soit 1 an 33 jours

Vitesse orbitale moyenne

13,0572 km/s

 

Jupiter - Caractéristiques Physiques

Diamètre équatorial

142 984 km

Diamètre polaire

135 135 km

Aplatissement

0,064 87

Masse

1,8986×1027 kg

Masse (Terre = 1)

317,83

Masse volumique moyenne

1 326 kg/m³

Gravité à la surface

23,12 m/s²

Période de rotation sidérale

0,413 51 j

soit 09h 54mn

Inclinaison de l'équateur sur l'orbite

3° 04'

Albedo

0,52

Vitesse de libération

59,5 km/s

Température en surface

de -163°C à >-121° C

Pression atmosphérique

70 kPa

Atmosphère

-Hydrogène H2 : >81 %

-Hélium He : >17 %

-Méthane CH4 : 0,1 %

-Eau H2O (vapeur) : 0,1 %

-Ammoniac NH3 : 0,02 %

-Éthane C2H6 : 0,0002 %

-Hydrure de phosphore PH3 : 0,0001 %

-Sulfure d'hydrogène SH2 : <0,0001 %

Nbre de Satellites connus

*les anneaux ont été découverts en 1979

 

 

Votre poids sur une Planète de notre Système Solaire ?

 

 

 

Jupiter (ou Jovis, Zeus des Grecs) était le père et maître des dieux et le dieu de la pluie et du tonnerre. Il renversa son père Saturne, vainquit les Titans, donna à Neptune la mer, à Pluton les enfers et garda pour lui le ciel et la Terre. Il (Jupiter) régna à Rome sur le Capitole et en Grèce (Zeus) sur l'Olympe. Il fut marié à Junon pour les Romains et à Héra pour les Grecs, mais il eut de nombreuses aventures scabreuses, tant avec des déesses qu'avec des mortelles ou des mortels...

 

 

 

Crédits : NASA/JPL

La petite tache rouge dénommée Oval BA, surnommée également RedSpot Junior, est située approximativement à 230 degrés Ouest et 30 degrés Sud,

tandis que la Grande Tache Rouge est localisée à environ 320 degrés Ouest et 20 degrés Sud.

Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

 

Documentation :

QUID 2000

Dictionnaire de l'Astronomie - Philippe de La Cotardière (Editeur : Larousse)

Encyclopédie Illustrée - L'Univers (Editeur : Gründ)

Planètes et Satellites - André Brahic (Editeur : Vuibert)

Les Planètes - Daniel Benest ( Points-Sciences- S112)

 

Haut de page

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux