Retour à l'accueil

 

Soleil

Planètes

Mercure

Vénus

Terre

Mars

Jupiter

Saturne

Uranus

Neptune

 

 

0

 

 

 

 

 

 

 

Galerie

 

 

 

Planètes naines

(1) Cérès

 

 

 

 

 

 

 

 

Planètes naines - Plutoïdes

 

(134340) Pluton

(136199) Eris = 2003 UB313

(136472) Makemake = 2005 FY9

(136108) Haumea = 2003 EL61

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Satellite de Mercure : aucun

 

MERCURE / Mercury

mercure.jpg

Comme toutes les planètes et les premiers astéroïdes découverts, Mercure a reçu un symbole.

[Gould, B.A. 1852, On the Symbolic Notation of the Asteroids, Astron. J., 2, 80.]

 

 

Proche du Soleil, Mercure ne s'en éloigne jamais trop, tantôt visible le matin lorsqu'elle est à l'Est du Soleil, tantôt visible dans les lueurs du couchant si elle se trouve à l'Ouest du Soleil. Mercure est visible aux jumelles ou à l'oeil nu lorsqu'elle est suffisamment éloignée du Soleil. Au télescope, Mercure montre des phases, comme les phases de la Lune.

 

 

Caractéristiques

 

Située à seulement une distance moyenne de 58 millions de km du Soleil, c'est la planète la plus proche du Soleil, et aussi la plus petite des planètes telluriques (Mercure, Vénus, la Terre et Mars). A l'équateur, son diamètre n'excède pas 4.878 km. Parmi toutes les planètes de notre Système solaire, seule Pluton* est plus petite que Mercure.

 

* depuis le 24 Août 2006, Pluton est considéré comme une "planète naine" selon la définition adoptée par la Résolution 6A prise lors de l'Assemblée Générale 2006 de l'Union Astronomique Internationale, et est reconnue comme prototype d'une nouvelle catégorie d'objets transneptuniens.

 

Vue de la Terre, Mercure ne s'éloigne jamais de plus de 28° du Soleil. Son observation est difficile car l'astre est la plupart du temps visible dans les lueurs du Soleil levant ou couchant.

 

La planète a été visitée par la sonde, Mariner 10, en 1974, et à cette occasion, sa surface a été photographiée sur environ 45%. La majeure partie de nos connaissances provient des résultats obtenus par la sonde américaine.

 

Le sol de Mercure est criblé de cratères d'impacts similaires à ceux qui parsèment le sol de la Lune, mais la planète ne possède pas de grands bassins d'épanchements basaltiques comparables aux mers lunaires. Le plus grand cratère, le bassin Caloris, a un diamètre de 1.300 kilomètres.

 

La densité moyenne (5,44 g/cm³) est très élevée pour la taille de la planète. Mercure semble donc posséder un noyau particulièrement gros constitué de fer (environ 1.830 km de rayon), ainsi qu'un manteau de silicate de faible épaisseur (environ 630 km d'épaisseur). Mercure possède également un faible champ magnétique, révélé par la sonde Mariner 10, dont l'intensité représente environ 1% de l'intensité du champ magnétique de la Terre. Si la planète ne possède pas d'atmosphère en raison de sa faible gravitation, on note cependant la présence d'une fine couche composée d'un mélange d'hélium, d'hydrogène et de sodium.

 

Du fait de sa proximité au Soleil, sa température au sol varie entre -180°C la nuit et +430°C le jour.

 

Missions spatiales

 

Lancée en Novembre 1973 à destination de Vénus et de Mercure, la sonde spatiale américaine Mariner 10 a survolé Mercure pour la première fois le 29 Mars 1974, puis de nouveau le 21 Septembre 1974 et une nouvelle fois le 16 Mars 1975. A l'occasion de ses survols, Mariner 10 a pris plus de 10.000 clichés. Mariner 10 a également mis en évidence le faible champ magnétique de la planète.

 

Crédit : NASA/JPL

 

Le vaisseau spatial MESSENGER (MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry, and Ranging), lancé le 03 Août 2004, a fait son premier survol de Mercure le 14 Janvier 2008, passant à 200 kilomètres au-dessus de la surface de la planète. Le vaisseau spatial a transmis des images et d'autres données collectées pendant le survol. Les observations incluent des parties de la planète vues par le seul autre vaisseau spatial ayant visité la planète, Mariner 10. Deux autres survols de Mercure sont programmés, le 06 Octobre 2008 et le 29 Septembre 2009, pour guider MESSENGER vers une insertion en orbite autour de Mercure le 18 Mars 2011.

 

Crédit : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

 

Crédit : NASA/JPL

 

Mercure - Caractéristiques Orbitales

Distance moyenne au Soleil

57 909 176 km

(0,39 ua)

Distance maximale au Soleil

69,7 millions de km

Distance minimale au Soleil

45,9 millions de km

Distance maximale à la Terre

220 millions de km

Distance minimale à la Terre

80 millions de km

Inclinaison de l'orbite sur l'écliptique

7,004 87°

Excentricité de l'orbite

0,205 630 69

Période de révolution sidérale

87,969 35 jours

Période de révolution synodique

115,8776 jours

Vitesse orbitale moyenne

47,36 km/s

 

Mercure - Caractéristiques Physiques

Diamètre équatorial

4 880 km

Diamètre polaire

4 880 km

Aplatissement

0

Masse

3,302×1023 kg

Masse (Terre = 1)

0.055

Masse volumique moyenne

5,427×103 kg/m³

Gravité à la surface

3,701 m/s²

Période de rotation sidérale

58,6462 jours

Inclinaison de l'équateur sur l'orbite

0,1°

Albedo

0,106

Vitesse de libération

4,435 km/s

Température Face éclairée

entre 200 et 430 °C

Température Face non éclairée

entre -150 et -200 °C

Pression atmosphérique

2×10-7 Pa

Atmosphère

-Potassium K : 31,7 %

-Sodium Na : 24,9 %

-Oxygène (atome) : 9,5 %

-Argon Ar : 7,0 %

-Hélium He : 5,9 %

-Oxygène O2 : 5,6 %

-Azote N2 : 5,2 %

-Dioxyde de carbone CO2 : 3,6 %

-H2O : 3,4 %

-Hydrogène H2 : 3,2 %

Nbre de Satellites connus

aucun

 

 

Votre poids sur une Planète de notre Système Solaire ?

 

 

 

La planète Mercure fut repérée dès l'Antiquité grâce à son éclat qui rivalise avec les astres les plus brillants. Les Sumériens connaissaient déjà la planète. Les Egyptiens ont longtemps cru qu'il s'agissait de deux astres distincts. Bien que les astronomes Grecs savaient qu'il s'agissait d'un seul et unique objet, les Grecs donnèrent deux noms à la planète : Apollon pour l'étoile du matin, tandis que la planète du soir est assimilée à Hermès, le Messager des Dieux. Chez les Romains, Mercure est le dieu du commerce, du voyage et des voleurs.

 

 

 

Conformément à la décision de la Commission pour la Nomenclature de l'Union Astronomique Internationale, les cratères mercuriens portent des noms d'écrivains, de compositeurs, de peintres ou d'architectes, tels que Goethe, Beethoven, Homère... L'un des cratères porte cependant le nom de Gérard Kuiper (1905-1973), pour rendre hommage au travail accompli par l'astronome dans le domaine de la recherche planétaire et à sa participation à la mission Mariner 10.

 

Documentation :

QUID 2000

Dictionnaire de l'Astronomie - Philippe de La Cotardière (Editeur : Larousse)

Encyclopédie Illustrée - L'Univers (Editeur : Gründ)

Planètes et Satellites - André Brahic (Editeur : Vuibert)

Les Planètes - Daniel Benest ( Points-Sciences- S112)

 

Haut de page

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux