Retour à l'accueil

Activité Solaire et Aurores

 

 

La page se recharge automatiquement toutes les 5 minutes

 

 

Rayons X solaire :

Status

 

Normal : Le flux de rayons X solaire est calme (< 1.00e-6 W/m^2)

Active : Le flux de rayons X solaire est actif (>= 1.00e-6 W/m^2)

M Class Flare : Un éclat de classe M s'est produit (flux de rayons X >= 1.00e-5 W/m^2)

X Class Flare : Un éclat de classe X s'est produit (flux de rayons X >= 1.00e-4 W/m^2)

Mega Flare : Un événenement en rayons X sans précédent s'est produit (flux de rayons X >= 1.00e-3 W/m^2)

Champ Géomagnétique :

Status

 

Quiet : Le champ géomagnétique est calme (Kp < 4)

Unsettled : Le champ géomagnétique a été instable (Kp = 4)

Storm : Une tempête géomagnétique s'est produite (Kp > 4)

Sources : http://www.n3kl.org/sun/noaa.html

 

X-Ray Flux

 

Sources : http://www.ips.gov.au/Space_Weather

 

 

Nuages nocturnes lumineux... appelés aussi noctilumineux, nuages noctiluques, ou nuages noctulescents, ou encore nuages mésosphériques polaires

 

 

 

 

Les aurores polaires découlent de l'interaction du vent solaire et de la magnétosphère terrestre. Observables généralement à de hautes latitudes nord (aurores boréales) ou sud (aurores australes), les aurores se traduisent par un phénomène de luminescence atmosphérique dû à l'arrivée d'un flot de particules chargées dans la haute atmosphère terrestre.

 

Aurore vue de Charlesbourh/Québec

Crédits : Fernand LAPLANTE

Aurore au-dessus de Soldotna, Alaska

Crédits : AP

 

Cartes d'Activité Aurorale

 

    

Note : la flèche rouge pointe vers le méridien indiquant midi

 

 

    

 

OVATION Auroral Forecast

http://helios.swpc.noaa.gov/ovation/

 

Auroral Activity Extrapolated from NOAA POES

http://www.sec.noaa.gov/pmap/

 

AuroraWatch

http://aurorawatch.lancs.ac.uk/

 

SALMON : Live Aurora Web Camera  - Diffusion en direct d'aurores boréales - NICT, Japan

http://salmon.nict.go.jp/live/aurora_cam/live_aurora_cam_e.html

 

Hourly STD DMSP/POLAR Auroral Activity Report

http://www.spacew.com/www/aurora.html

Accès direct à la Carte d'Activité Aurorale : http://www.spacew.com/www/aurvis.gif 

 

The Geophysical Institute Auroral Forecast Page

http://www.gedds.alaska.edu/AuroraForecast/

 

GSE (Geoeffectiveness of Solar Events) Ecliptic Plane IMF Forecasts - JavaScript Movies

http://gse.gi.alaska.edu/recent/javascript_movie.html

 

Bulletins d'Alerte

 

Latest STD Coronal Mass Ejection Time of Arrival Prediction

http://www.spacew.com/cme/index.html

 

Spaceweather

http://spaceweather.com/

 

Space Weather Today

http://www.sec.noaa.gov/today.html

 

N3kl

http://www.n3kl.org/sun/noaa.html

 

  Les graphiques suivants montrent les mesures prises par les satellites et instruments basés au sol pour contrôler les effets de perturbations dans l'environnement spatial.

 

Les éclats de rayons X

  

Moyenne Mensuelle du Nombre de Taches Solaires

 

CME du 04 Novembre 2003

Crédits : SOHO (NASA/ESA)

 

Eclat solaire du 04 Novembre 2003

Crédits : SOHO/EIT (ESA & NASA)

 

Un éclat solaire est une explosion qui arrive sur le Soleil lorsque l'énergie stockée dans des champs magnétiques en torsion, généralement au-dessus des taches solaires, sort soudainement, produisant une Ejection de Masse Coronale (CME). Les éclats solaires produisent un sursaut de radiations à travers le spectre électromagnétique, des ondes hertziennes aux rayons X et rayons gamma.

 

Les scientifiques classent les éclats solaires selon leur brillance en rayons X dans les longueurs d'ondes de 1 à 8 angströms.

 

B

 I < 10-6

Maximum (W/m2)

entre 1 et 8 Angstroms

C

 10-6 < = I < 10-5

M

 10-5 < = I < 10-4

X

 I > = 10-4

 

Les éclats de classe X sont des événements majeurs qui peuvent provoquer des interruptions dans les communications radio et des tempêtes de radiations durables.

 

Les éclats de classe M sont d'intensité moyenne; ils causent généralement des pannes radio brèves qui affectent les régions polaires de la Terre. Des tempêtes mineures de radiations suivent parfois un éclat de classe M.

 

Les éclats de classe C sont des événements mineurs comparés à ceux des classes X et M, avec peu de conséquences sur Terre.

 

Chaque catégorie d'éclat de rayons X comprend 9 subdivisions, de C1 à C9, de M1 à M9 et de X1 à X9.

 

 Le graphique suivant montre les événements d'éclat qui se sont produits sur les 3 derniers jours.

 

Flux de Rayons X (GOES)

Sources : N3KL.ORG

d'après les données du NOAA Space Environment Center

 

 

En limite du limbe solaire, la tache 0486 a saturé à X17.4 les détecteurs de rayons X du satellite GOES chargé de la surveillance du Soleil par l'éclat produit le 04 Novembre 2003 à 19h50 UT. Le satellite a été aveuglé pendant 11 minutes. L'éclat a été reclassifié quelques jours plus tard en X28 mais quelques chercheurs pensent que l'éclat a avoisiné les X40. Heureusement pour la Terre, l'éjection n'était pas directement dirigée vers la Terre. Son souffle a néanmoins rencontré le champ magnétique terrestre dans la journée du 05 Novembre. Ses effets ont été relativement mineurs.

 

L'éruption du 04 Novembre est la plus importante éruption jamais enregistrée depuis que le Soleil est observé, battant de loin le précédent record détenu par l'éclat de X20 du 04 Avril 2001 ou par celui du 16 Août 1989 de même intensité.

 

 

Magnétomètre

 

Lorsqu'un éclat solaire se produit, l'émission d'énergie magnétique peut être détectée sous forme de faibles rayons X. Les instruments à bord des satellites GOES du NOAA contrôlent en permanence ces rayons X.

 

Magnétomètre

Sources : N3KL.ORG

d'après les données du NOAA Space Environment Center

 

Protons et Electrons

 

Des protons et des électrons sont accélérés à de hauts niveaux et des rayons X, des ondes hertziennes et des rayons gamma sont émis à la suite d'un éclat solaire. Les détecteurs à bord du vaisseau spatial GOES contrôlent la densité des particules de protons et le flux d'électrons. La hausse soudaine de la densité de particules peut durer plusieurs jours.

 

L'arrivée de protons et d'électrons percute la magnétosphère de la Terre et provoque des tempêtes géomagnétiques. Au cours d'une tempête géomagnétique, le champ magnétique de la Terre change rapidement de direction et d'intensité.

 

Flux de Protons (GOES)

Sources : N3KL.ORG

d'après les données du NOAA Space Environment Center

 

Flux d'Electrons (GOES)

Sources : N3KL.ORG

d'après les données du NOAA Space Environment Center

 

 

SOHO

SOHO (SOlar and Heliospheric Observatory) est un projet de coopération internationale entre l'ESA (European Space Agency) et la NASA (National Aeronautics and Space Administration).

 

SDO

(Solar Dynamics Observatory)

Courtesy of SDO (NASA) and the [AIA, EVE, and/or AIA] consortium.

 

171 angstroms

SOHO/EIT 171

 

195 angstroms

SOHO/EIT 195

 

284 angstroms

SOHO/EIT 284 

 

304 angstroms

SOHO/EIT 304

 

SDO/HMI Continuum

 

SDO/HMI Magnetogram

 

SOHO/Lasco C2

 

SOHO/Lasco C3

 

SDO/HMI

 

STEREO

Crédit : NASA

 

Quelles planètes sont actuellement visibles sur les images de STEREO ?

STEREO Planet Finder

    

STEREO Ahead COR 1

STEREO Ahead COR 2

STEREO Ahead EUVI 195

STEREO Ahead Hi1

STEREO Ahead Hi2

STEREO Behind COR 1

STEREO Behind COR 2

STEREO Behind EUVI 195

STEREO Behind Hi1

STEREO Behind Hi2

 

Solar Dynamics Observatory

Courtesy of SDO (NASA) and the [AIA, EVE, and/or AIA, HMI] consortium.

 

SDO/AIA 4500

SDO/AIA 1600

SDO/AIA 1700

SDO/AIA 335

SDO/AIA 304

SDO/AIA 211

SDO/AIA 193

SDO/AIA 171

SDO/AIA 131

SDO/AIA 094

SDO/AIA 211, 193, 171

SDO/AIA 304, 211, 171

SDO/AIA 094, 335, 193

SDO/AIA 171 & HMIB

HMI Magnetogram

SDO/HMI Colorized Magnetogram

SDO/HMI Intensitygram - colored

SDO/HMI Intensitygram - Flattened

SDO/HMI Intensitygram

SDO/HMI Dopplergram

 

L'indice Kp

 

L'indice Kp est une mesure des variations du champ magnétique de la Terre basée sur les données d'un réseau d'observatoires géomagnétiques.

 

L'indice Kp (de "planetarische Kennziffer" = index planétaire), numéroté de 0 à 9, est utilisé pour se référer à l'activité géomagnétique pendant une période de 3 heures.

 

Un indice Kp de 5 ou plus indique une activité géomagnétique de type tempête.

 

Indice Kp estimé

Sources : N3KL.ORG

d'après les données du NOAA Space Environment Center

 

Relation entre l'Indice Kp et la limite de visibilité des Aurores

Sources : http://www.sec.noaa.gov/Aurora/

d'après les Cartes du NOAA Space Environment Center

 

Relation entre l'Indice Kp et la limite de visibilité des Aurores

Sources : http://www.sec.noaa.gov/Aurora/

d'après les Cartes du NOAA Space Environment Center

 

Intensité des Ejections de Masse Coronale (CME)

 

Les prévisionnistes mesurent également l'intensité des Ejections de Masse Coronale (CME) sur trois autres échelles. Chaque échelle est étalonnée de 1 à 5 (mineur, modéré, fort, sévère, extrême).

 

Le niveau G (Tempête géomagnétique) :

 

Le niveau G mesure les perturbations dans le champ géomagnétique causées par des rafales de vent solaire qui frappent la Terre. Un orage de type G5 peut occasionner des coupures de courant électrique.

 

G1

Mineur

Kp = 5

G2

Modéré

Kp = 6

G3

Fort

Kp = 7

G4

Sévère

Kp = 8

G5

Extrême

Kp = 9

 

Le niveau S (Tempête de radiations solaires) :

 

Le niveau S mesure les niveaux élevés de radiations qui arrivent lorsque le nombre de particules énergiques augmente.

En cas d'orage S5, les passagers des lignes aériennes en vol peuvent recevoir une dose de radiation équivalente à 100 radiographies de la poitrine.

 

S1

Mineur

Niveau de Flux > 10 Mev = 10

S2

Modéré

Niveau de Flux > 10 Mev = 10^2

S3

Fort

Niveau de Flux > 10 Mev = 10^3

S4

Sévère

Niveau de Flux > 10 Mev = 10^4

S5

Extrême

Niveau de Flux > 10 Mev = 10^5

 

Le niveau R (Perturbation Radio) :

 

Le niveau R mesure les perturbations de l'ionosphère causées par l'émission de rayons X en provenance du Soleil. À R5, la partie de la Terre située du côté exposé au Soleil subirait un arrêt total des communications radio Haute Fréquence.

 

R1

Mineur

Eclat de classe M1

Flux = 10^-5 W/m^2

R2

Modéré

Eclat de classe M5

Flux = 5x10^-5 W/m^2

R3

Fort

Eclat de classe X1

Flux = 10^-4 W/m^2

R4

Sévère

Eclat de classe X10

Flux = 10^-3 W/m^2

R5

Extrême

Eclat de classe X20

Flux = 2x10^-3 W/m^2

 

http://sec.noaa.gov/NOAAscales/

  

Le Soleil en temps réel avec le Satellite SOHO

 

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime-images.html

http://soho.estec.esa.nl/data/realtime-images.html

 

 

Vous avez photographié une Aurore  ?

 

Alors PARTAGEZ votre EXPERIENCE !

 

ENVOYEZ VOS IMAGES

 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux